13 commentaires sur “De la main à la poche

  1. @ papet croûton : Amédée Domenech n’a pas été pilier à Brive de 54 à 63, mais de 55 à début 64.

    Il était certes international français de 54 à 63. Mais jouait au départ à Vichy, et n’est arrivé à Brive qu’en 55.

    Quand on prétend savoir, on évite une erreur grossière.
    Et toc. 🙂

    Par ailleurs, et contrairement à ce qu’affirme souvent la légende du rugby, les rugbymen étaient bel et bien payés, à l’époque, et Domenech a touché de l’argent pour jouer à Brive (mais pas des euros, certes).

    J’aime

  2. @Jacques C :
    C’est un plaisir de recevoir une réponse qui contient un humour bien supérieur à celui que je prétendais introduire !
    Par contre, je nuancerai fortement la 2° partie de votre réponse. Ils recevaient des avantages en situation (gardien de stade par exemple pour Roques), parfois on leur offrait un petit bar-tabac (Montméja – je ne garantis pas l’orthographe exacte), ou parfois encore, on leur payait des études (médecine pour Mias), etc.
    Cependant ils recevaient jamais de salaire (ils eussent été radiés), et ces avantages étaient ridicules par rapport à ce que touchent les joueurs actuels, sans parler du foot !

    J’aime

  3. Allez savoir pourquoi, je me sens « concerné » !…

    Je fais partie des gens aux revenus très aléatoires, très « intermittents ».

    J’ai un exemple précis. Pendant 5 ans, j’ai travaillé (tout seul) au développement d’un petit bout de logiciel, sans aucune rémunération. Cette année, mon client ayant dépassé les 10 millions d’Euros de chiffre d’affaire avec mon truc, j’ai touché 200.000 Euros d’un coup.

    Alors, on peut avoir 2 réactions :

    – 200.000 Euros d’un coup, c’est scandaleux…

    – Ou bien, 200.000 Euros en 5 ans, ça fait 40.000 Euros par an… C’est pas mal, mais ça aurait aussi pu être zéro…

    Et puis pendant 5 ans, j’ai vécu comment ? C’est une certaine précarité, non ?

    Je ne sais pas si c’est bien ou pas bien, mais c’est comme ça pour moi.

    Parfois, j’aimerais bien un peu plus de sécurité, mais personne ne m’a jamais proposé un CDI.

    J’aime

  4. > Nessuno, vous n’oubliez qu’un détail et de taille!
    Les 862 000 € (53 ans de smic tout de même) que va toucher Domenech sont une prime qui s’ajoute à un salaire qui, d’après ses propres déclarations dans le Téléfoot du 22 mars 2009, s’élèverait à 40 000 euros mensuels, sur 14 mois.

    J’aime

  5. Considérant que la majorité des Français ne payent pas d’impôt sur le revenu ou très peu, que les caisses de l’Etat sont désespérément vides, que sur ces sommes Domenech devrait reverser dans les 40 %, ce n’est pas une si mauvaise affaire pour le bien public ?

    J’aime

  6. Je m’interroge, Persona : n’est-ce pas le propre des primes que de ne pas être soumises à l’impôt ? Et puis, en suivant votre raisonnement, on peut se demander pourquoi on ne le payerait pas dix fois plus : cela ferait encore plus de bien au public … Mais je me doute bien que vous me taquinez 😉

    J’aime

  7. Rassurez_vous ! je ne défendais en aucune manière Domenech, ni les footeux, ni les bonus des traders.

    Je voulais juste vous indiquer qu’une somme, en elle-même, n’est pas obligatoirement scandaleuse. D’autant que ce n’est nullement non imposable, bien au contraire !

    Dans mon cas, si j’avais touché 40.000 Euros par an, j’aurais payé 10.000 Euros d’impôt par an (25% pour moi) soit 40.000 Euros au total.

    Mais ayant touché 200.000 Euros d’un coup (pour 5 ans), le fisc considère que c’est mon revenu… de l’année ! L’impôt étant très progressif, je vais donc payer 70.000 Euros d’impôt ! (35%).

    Si j’étais un artiste, ce ne serait pas le cas. Je pourrais étaler ce revenu sur les 5 ans, mais hélas, je ne suis pas « fils de »…

    Dommage.

    Je tiens à vous préciser que je n’ai rien contre l’impôt, ni même contre sa progressivité. Mais un peu d’égalité (et de logique) ne feraient peut-être pas de mal dans ce domaine.

    J’aime

  8. Comme je lis – pour la 2ème fois de la journée un même texte de Tocqueville sur l’Amérique dans deux essais différents , il m’a semblé que quelques lignes devraient « nous » (tous les lecteurs) intéresser…. et nous frapper
    « Quand l’inégalité est la loi commune d’une société, le plus fortes inégalités ne frappent pas l’oeil; quand tout est à peu près de niveau, les moindres le blessent. » [….]
    « C’est à ces causes qu’il faut attribuer la mélancolie singulière que les habitants des contrées démocratiques font souvent voir au sein de l’abondance, et ces dégâts de la vie qui viennent quelquefois les saisir au milieu d’une existence aisée tranquille. On se plaint en France que le nombre des suicides s’accroît ; en Amérique le suicide est rare,mais on assure que la démence est plus commune que partout ailleurs . » ( 1835 )

    J’aime

  9. Comment peut-on donner une telle somme à un selectionneur vraiment ces énormités d’indemnités, de salaires, de certains dans le sport ou dans le patronat sont insupportables il ne faut pas s’étonner qu’il se trouve des révolutionnaires, des extrèmistes dans les pays occidentaux !.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s