Vous avez dit « chapeau rouge » ?

Une carte postale de 1948 miraculeusement retrouvée … un drôle de nom pour un viaduc… il n’en fallait pas plus pour un nouveau billet !

Viaduc-de-Chapeauroux1

Ne cherchez pas de chapeau, ni de roux… ni de chapeau rouge, pourtant d’actualité.

barrette-cardinal-150x150

Chapeauroux est le nom de la rivière que franchit ce viaduc de la ligne des Cévennes construit entre 1857 et 1870. Si l’on en suit le cours, on rencontre entre autres Saint-Bonnet-de-Montauroux — dont un écart a repris le nom de la rivière, Chapeauroux —  puis Auroux* et Aurouzet ( sur la commune de Pierrefiche) : c’est donc auroux le terme  dont il nous faut chercher l’étymologie.

Auroux est issu du pré-celtique avara ( formé sur la racine indo-européenne auer, « eau, pluie, couler » et suffixe féminin -a ) accompagné du suffixe romain -osus. Il s’agit là du nom primitif de la rivière depuis sa source jusqu’à son confluent avec l’Allier. Son cours supérieur, torrentueux, a été appelé chap – auroux, avec le nord-occitan  chap, « tête ». C’est ce nom qui a fini par désigner tout le cours d’eau. Une hypercorrection orthographique a fait rajouter un -e- par attraction de « chapeau ».

Le Chapeauroux prend sa source dans la  Margeride  au col de la Baraque du Cheval Mort et traverse Châteauneuf-de-Randon qui s’enorgueillit de posséder le gisant de Bertrand du Guesclin qui y mourut en juillet 1380. Il reçoit les eaux de six ruisseaux : le Grandrieu ( avec rieu, issu du latin rivus, « ruisseau »), la Fouillouse (  du latin folia, « feuille » et suffixe -osa),  la Clamouze ( de l’occitan aiga clamosa, « eau bruyante »), le Merdaric ( occitan « torrent qui sert d’égout à une localité »), la Boutaresse ( aqua de Botares en 1255, sans doute de boterel, « crapaud » ) et le Montbel ( du nom de la commune qu’il traverse).

La construction du viaduc a permis de découvrir les vestiges de Condate ( mot gaulois signifiant « confluent » ), une des trois stations du Gévaudan de la via Agrippa mentionnées sur la table de Peutinger , le GPS de l’époque. Condate correspond à Chapeauroux, sur la commune de Saint-Bonnet-de-Montauroux. La deuxième station, Anderitum ( du gaulois ande, « contre », et ritum, « gué ») s’appelle aujourd’hui Javols ( du nom du peuple gaulois Gabali dont il est devenu la capitale et dont un dérivé du nom, Gaballitanum, a fourni celui du Gévaudan). La troisième station, Adsilanum, (d’orthographe et d’étymologie plus qu’incertaines) est toujours à trouver…

Bonus ( veinards!)

Allier : Elaver chez César ( Ier siècle av. J.-C.) puis Elaris chez Sidoine Apollinaire (Vè Siècle). De l’indo-européen elauer avec el –, « être en mouvement » et auer,  « eau », comme pour l’Auroux. Le changement de déclinaison ( Elaris > Elarium) explique la forme actuelle attestée dès 1401.

Margeride : la région tient son nom d’un lieu-dit La Margeride où s’élevait un château médiéval, aujourd’hui détruit, appelé Marjerita en 1148 et Margerita en 1463. Il pourrait s’agir du gaulois morgo, « borne, limite » accompagné de ritu, « gué », ce qui correspond à la situation du château entre les civitates des Arvernes et celui des Vellaves. La présence de quelques ruisseaux dans lesquels ont pu être trouvées des moules perlières a sans doute joué un rôle d’attraction paronymique : perle se dit en latin margarita qui a donné son nom à quelques cours d’eau comme la Marguerite, un affluent de la Lergue qui se jette dans l’Hérault.

Saint-Bonnet-de-Montauroux : doit bien sûr son nom à Bonitus, autrement appelé Bonus, évêque de Clermont au VIIè siècle. Montauroux est la montagne au pied de laquelle coule l’Auroux.

         81ebec3b5b690747868d2467ed7d06ae

Le sabot de Gargantua à Châteauneuf-de-Randon

Châteauneuf-de-Randon: comme son nom l’indique, il s’agit du nouveau château des barons de Randon qui ont déménagé là vers 1150. Randon est issu du gaulois rand-, « bord, lisière, bordure ».

* Les amateurs de piquant apprécieront comme moi de savoir que Pierre et Marie Curie passaient dans ce village leurs vacances avec leur fille. « L’air y est si pur comparé à celui de nos laboratoires! », disaient-ils. Quand on connaît la radioactivité naturelle du granit, quand on sait que des mines d’uranium furent exploitées en Margeride jusqu’aux années 1980 …

Publicités

8 commentaires sur “Vous avez dit « chapeau rouge » ?

  1. Très interessant votre billet, comme d’habitude. Je ne connaissais que Condate par Astérix , mais je viens de savoir qu’il n’y a aucune relation entre ces deux lieux. Aussi la paronymie de Margueride m’a frappé.

    Amateur du piquant ? « Adsum !»
    Hier même j’ai entendu (à la radio) parler un peu de la vie de Marie Curie, de son journal de 28 pages…et de la radioactivité que nous (ou nos ancêtres proches) avons souffert : quelques shampoings, crèmes, laines pour les bébés, etc. avaient du radium. J’ai eu de la chance avec google.fr et j’ai trouvé ce lien où on en parle.

    J'aime

  2. Jesús

    Les villages appelés Condate étaient relativement nombreux du temps des Gaulois et on en retrouve encore beaucoup dans les toponymes actuels.

    Votre lien vers les méfaits du radium thérapeutique des années trente fait froid dans le dos :

    Eben Byers but de 1927 à 1931, 1000 et 1500 flacons de Radithor à raison de plusieurs par jour. À sa mort, ses os, ses dents, ses tissus étaient devenus radioactifs : chaque flacon contenait environ un microcurie de radium-226 et 228.

    J'aime

  3. « Que faisaient donc les services sanitaires à l’époque ? »
    (Siganus Sutor, le 19 mars 2013 à 10:26 )

    Peut-être s’assuraient-ils que les chevaux ne finissent pas en lasagnes pâté d’alouette ? Ou que les cochons du village ne glissent pas dans le ruisseau ?
    Plus sérieusement, je crois bien qu’ils s’assuraient au contraire que tous les détritus étaient bien jetés au ruisseau plutôt qu’entassés dans la rue: si on ne connaissait pas encore les microbes, on avait quand même bien une petite idée de la dangerosité de côtoyer la pourriture et ses miasmes.

    J'aime

  4. >Siganus Sutor
    Je me souviens très bien du fait que, jusqu’à 1969, dans le village où j’habitais et dans autres de ma région il n’y avait aucun service de récolte d’ordures et même pas des égouts dans nos rues. Un petit ruisseau qui circulait presque au milieu du village était le vide-ordures.
    >Leveto
    Des chevaux et la viande fraude, pendant ces jours l’étymologie du célèbre cheval d’Alexandre, Bucéphale, m’est venue à la tête : litt. « tête de bœuf ». J’avais cherché le prénom du PDG de Findus pour voir s’il s’appelle Alexandre, mais sans succès.

    J'aime

  5. à Siganus Sutor
    chez nous le ruisseau porte le nom de Merdanson, se jette dans le Garon (un Garon, une Garonne) affluent du Rhône
    à Jesús
    bravo d’avoir pensé à Bucéphale!
    Le roman  » Le juste milieu » d’Annabel Lyon (traduit de l’anglais) raconte de manière vivante un moment de la vie d’Aristote, précepteur d’Alexandre le Grand

    J'aime

  6. JSP
    Votre Merdanson correspond bien semble-t-il à un « ruisseau utilisé comme égout ».
    Mais il faut prendre garde: bien des petits ruisseaux simplement boueux, à la couleur « sale » due au limon argileux qu’ils charrient, se sont vus attribuer des noms « merdoyants » * sans qu’ils aient jamais servi de dépotoirs. Cela pourrait bien faire l’objet d’un prochain billet…
    Quant à votre Garon — le masculin me gêne mais je n’ai pas eu le temps de chercher plus avant — s’il est bien issu, comme la Garonne, du radical pré-celtique kar- qui a dû signifier, pour les hydronymes : « gros gravier dans le lit des rivières », il est alors cousin de la Garonne, bien sûr, mais aussi de la Charente, de la Gironde, du Cher ( Cares au VIè siècle) et, nous y voilà, de la Chiers, affluent droit de la Meuse en amont de Sedan ( Charam en 947).

    * merdeux, merdiques ?

    J'aime

  7. Auroux: je vous signale La Montagne d’Aurouze, partie du Dévoluy, massif truffé de chourums, nom local des scialets (gouffre) qui nourrissent l’exsurgence des Gillardes à l’entrée nord du massif, à la frontière avec le département de l’Isère.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s