Bonne année! (suite)

Que ma dernière devinette n’ait pas résisté bien longtemps n’est pas vraiment une surprise. Une heure à peine en effet a suffi à « un intrus » pour en venir à bout ! Il devançait alors de très peu notre Zerbinette, coiffée sur le  poteau, une fois n’est pas coutume.
Mes lecteurs les plus perspicaces auront reconnu dans « je maintiendrai » ( le cap ) la devise de ma ville d’Orange. Elle n’est en fait que la traduction en français de la devise de Guillaume Ier d’Orange-Nassau, et encore et toujours  celle des Pays-Bas, Ik zal handhaven. Si j’ai alors voulu en faire une devinette, ce n’est que parce qu’à la relecture de mon billet avant sa publication, elle m’a sautée aux yeux et je m’en suis amusé : la présence d’une devinette ne figure d’ailleurs même pas dans le titre du billet, au contraire de l’habitude. Une tentative d’appropriation de cette devise par Jacques Bompard, maire d’Orange, dans un sens dévoyé, — « je maintiendrai » contre  … devinez qui ? — ne fait qu’à peine l’objet d’un petit débat local entre gens convaincus d’avance de cette trahison et qui n’en peuvent mais. Rien ne semble troubler en revanche les 65 % d’électeurs qui votent régulièrement depuis 1995 pour ce maire et pour l’extrême droite aux autres élections. Est-ce, à y réfléchir, si étonnant ?

Devinette du jour :

Une devise d’une autre ville française hexagonale se muche dans le texte que vous êtes en train de lire. Réussirez-vous à la trouver ?

Envoyez vos réponses, comme d’habitude, à leveto@sfr.fr

Publicités

19 commentaires sur “Bonne année! (suite)

  1. Devinette avec « devise muchée » :

    « Pas fier, moi j’ai venu, j’ai lu et j’avions rien vu… »
    [Paroles de TRS, pour BFM TV (=Télé Vaucluse), enregistrement du 04/01/2016, en soirée]

    Du moins, au fil d’une bonne dizaine de lectures, rien qui m’ait « sautée » aux yeux… si ce n’est, à mi-parcours, un accord de participe bien perturbant* pour le compétiteur en baisse de régime… et comme, à l’inverse de JSP, je n’ai pas un caractère à vétiller, je me garde bien d’en faire ici la remarque**.
    ___________

    * En 1972 et en Islande, Bobby Fisher en aurait fait des montagnes de contestation. Il aurait eu raison : -Il faut toujours pester!

    ** A la relecture, je vois là un bel exemple de prétérition.

    J'aime

  2. TRS et les autres :

    Pour l’accord du pépé, je fais amende honorable — mai celui-ci était difficile! 🙂
    et, plus on se relit, moins on voit ses fautes : d’où l’importance des correcteurs!

    Pour la devise, personne ne s’étant encore manifesté sauf à me faire des propositions tarabiscotées et non avenues — ce qui ne m’étonne guère étant donnée la façon dont je l’ai cachée — il vous faudra sans doute attendre les indices. Le premier sera publié demain et si ça ne suffit pas ( mais je fais quand même confiance à la sagacité de mes ludomanes assidus ) d’autres suivront …

    J'aime

  3. Pareil, j’ai passé chaque mot à la loupe, rien trouvé, même pas un grain de sable émoussé. Ah si, peut-être, mais c’est pas très reluisant !

    J'aime

  4. Gro Zippo et TRS, comme vous je n’ai rien trouvé de lisible, j’ai fait une proposition à la mode TRS qui a sans doute été jugée tarabiscotée et non avenue, à savoir une devise picarde : mon myeux, devise de la fort belle ville de Ham, mais en revanche j’ai trouvé que se cachait une ville dans l’énoncé ! L’avez-vous vue ?

    Je vous laisse jouer car j’ai devant moi une journée très chargée.

    J'aime

  5. Zerbinette : …une ville se cachait dans l’énoncé…

    Deux parenthèses ne suffisent pas à faire une bonne planquette et la ville du Cap répond parfaitement à vos exigences, lesquelles n’ont pas fait état d’une quelconque hexagonalité.

    Bon, ça c’est fait !… passons maintenant à la nostalgie et à l’art d’être grand-père quand une ville se cachait, à une heure de route de Machincourt.
    Je ne vous la jouerai pas « devinette » – parfois j’en ai un peu marre – mais « Office du Tourisme » :

    En des temps bénis, Zerbinette, et toujours vers mai ou juin, à cause des floraisons décoratives, pépé et mémé TRS transbahutaient leurs petits-enfants vers le cœur de la fière Picardie, pour une séance récréative.
    Le matin, c’était les hortillonnages, en barque et à proximité de cette cathédrale dont on dit que ses vastes et inégalées proportions étaient capables d’accueillir toute la population d’Amiens.
    L’après-midi était consacrée à une autre cité des environs. Une cité qui, elle aussi, pouvait accueillir en la dissimulant toute la population d’un village : bêtes et gens.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cit%C3%A9_souterraine_de_Naours

    Ce fut, durant quelques années, une sorte de rituel obligé et réclamé par notre public tandis que celui-ci fréquentait encore la communale.
    Mais le monde et les temps changent : un ado moderne trouve d’autres satisfactions quand il a accès aux jeux vidéo en ligne et à tant d’autres fariboles qui me désespèrent.
    Vous aurez compris, ma si sensible Zerbinette, que ce tsunami d’émotion momentanée a été déclenché par « la muche » du billet, une énième variante de cet habitat modeste qui nous tient en haleine depuis un vrai moment.

    J'aime

  6. Zerbinette :

    vous voulez dire une autre ville qu’Orange, je suppose ?
    Dans ce cas, j’ai une série de plusieurs villes au nom très démonstratif à vous proposer.

    TRS :
    très intéressant, ce Naours picard et ses muches!
    Étymologie du patelin inconnue de mes dictionnaires… ( Nègre, Dauzat-Rostaing, Chaurand-Lebègue).
    J’ai eu recours à Google-livres pour dénicher ça. Bien qu’écrit par Ledieu, ce n’est pas forcément digne de foi.

    J'aime

  7. L’étymologie de Naours ?

    Il faut bien que certaines localités soient « nées sous X ». C’est dans l’ordre des choses.
    Cependant, Wiki me propose un vague « étymon gaulois » dont je ne sais que penser, avec « Naours (= ville sur la Nièvre [affluent de la Somme] »).

    C’est là et vous ferez le tri si vous en avez l’envie:

    https://fr.wiktionary.org/wiki/Ni%C3%A8vre

    J'aime

  8. Je vous demande une ville française et sans chichis ! Zerbinette, le 5/01 à 16h42

    Trop occupé à bougonner, je vous avais oubliée. Vous savez ce que c’est !
    Mais maintenant, je suis d’humeur et je vous propose Sens (cf. dans un sens dévoyé).

    De l’avis de tous et si l’on oublie le négligé ostentatoire de la façade de sa cathédrale, cette aimable sous-préfecture de 25.000 habitants ne se vautre pas dans le chichi.
    On rapporte d’ailleurs à son sujet cette anecdote :

    « En l’an 99 après Nicot, un pèlerin égaré par là-bas aborde un autochtone local et du coin. Afin d’entamer de bonnes relations, il lui présente sa blague avec tabac brun (de qualité supérieure) en signe d’urbanité.
    L’autre ne se laisse pas abuser et, paré d’un sévère caractère que de telles minauderies ne sauraient entamer, il déclare :

    -Moi chiquer ?… Sénon ! »

    ____________

    Voilà qui semble convenir aux exigences de votre énoncé, Zerbinette : la ville est française et son renom ne doit rien aux chichis ni au chiqué.
    Mais, comme ici et sous l’ère Leveto, la règle du jeu est devenue aussi inconstante que peuvent l’être parfois la météo et mon humeur, on peut imaginer d’autres conditions de dissimulation.
    Parce que Le Cap et Sens, avouons-le, ne sont pas vraiment « cachés ». Faute de tenue de camouflage adaptée, on les repère à l’aise…
    Tandis que ce n’est pas le même tabac pour :

    Bonnat né… (Creuse ; 1.300 hab)

    Bon Anet… (Eure-et-Loir ; 2.600 hab)

    … n’ait Paray sisté… (-le-Monial : Saône-et-Loire, 9.000 hab)

    ………………….etc.

    J'aime

  9. Très bien, élève TRS, mais encore un effort pour trouver une localité moins banale et que j’en suis presque sûre, vous ne connaissiez pas…

    J'aime

  10. > Zerbinella, 20h12,

    Vous êtes bien cruelle avec moi, Ô Maîtresse… même si j’aime ça, à vous imaginer vêtue de cuir presque véritable, la cravache à la main… toujours à me repousser du talon aiguille vers ma fange et mon ignorance d’une ville possible.

    Mais il faut dire pourtant que mes soirées du jeudi sont vraiment un moment délicieux : d’abord dîner avec mes petits-fils puis, au retour, une petite séance d’humiliation SM… A prix d’amie.

    A part ça, je vois que Gro Zippo a fait ses courses en Picardie et que le cumul des populations qu’il propose sur 4 localités ne mène qu’à un millier d’âmes.
    Difficile d’y trouver une ville là-dedans même si Ville se pose là… en termes de ralentisseurs : la municipalité munificente a jugé bon, il y a quelques années, d’en installer une bonne douzaine dans la traversée de la commune, soit 1 tous les 100 mètres à peu près. Et des violents ! De ceux qu’on oublie pas !

    Résumons-nous :

    1. L’hypothèse « Ville » n’est pas recevable pour de simples questions de bon sens, de lexique et de proximité : tout le Machincourt motorisé sait qu’il ne faut plus jamais passer par Ville pour aller à Auchan… et il existe des itinéraires bis, plus confortables… sauf si l’on est maso de l’amortisseur.

    2. La « Vénus in furs skaï » m’intime l’ordre d’aller chercher, pour son bon plaisir, une ville à ce jour ignorée par son esclave.
    Obéissant et besogneux, il la trouve dans la Sarthe… et c’est Duneau, avec son église, sa mairie, ses 1.040 hab…le tout sorti « …d’une autre ville… »

    – Bon, 1.000 habitants ça ne fait pas vraiment une ville, se dit-il… mais peut-être que Maîtresse sera plus gentille avec moi si elle voit que j’ai fait des efforts… et sinon tant mieux !

    J'aime

  11. Le 05 janvier 2016 à 17:29, j’écrivais « j’ai une série de plusieurs villes au nom très démonstratif à vous proposer » en pensant à Celle ( La) dans lAllier et le Cher et à la multitude des ( La ) Celle suivies d’un déterminant.

    J'aime

  12. Un intrus, votre localité eut été parfaite si elle avait caché son…S.

    Celle qui avait attiré mon attention était Devise compte tenu de la teneur de la devinette, mais TRS avait raison, je n’aurais pas dû parler de ville, c’est bien pourquoi j’ai rectifié ensuite en demandant une localité.

    Leveto, je refuse votre Celle car elle n’est jamais seule en tant que toponyme* !

    Je maintiens que le grand gagnant est Gro Zippo !

    * une petite revanche, ça fait du bien….

    J'aime

  13. – Ah, ma petite Zerbiniaise, vous êtes bien une femme, vous !… une vraie femme avec ses inconséquences et aussi un jugement qui ne passerait pas au contrôle technique.

    Devise et ses 49 habitants, « une ville » ?… Tout Machincourt en rit encore !… et vos atermoiements ultérieurs en forme de repentir pour dire que vous vouliez dire « une localité » n’y feront rien.

    La docimologie, à l’inverse de la science toponymique, est une affaire de rigueur. De rigueur, de morale et de justice et, à ce propos, la ville de Sens sentait-elle donc autant le pâté ?… pour que je la retrouve disqualifiée alors qu’elle seule avait respecté les conditions de l’énoncé.
    Peut-être une simple affaire de « chouchou » de la classe ? Va savoir.

    _______________

    Et puis je vous trouve assez présomptueuse de penser que je ne savais rien de Devise. La dernière fois que j’y suis passé, il y a deux ou trois ans, c’était dans le cadre d’une étude qui m’avait été confiée rapport à mes compétences en matière d’épidémiologie et de ralentisseurs.
    J’avais alors constaté que cette commune, à l’instar de Machincourt, n’avait pas été contaminée.
    Pour l’exhaustivité de mon rapport de l’époque, j’avais aussi visité «une localité tout aussi banale et que, j’en suis presque sûr vous ne connaissez pas…» :

    Villotran (60)… et 50 km/h « en ville » :

    http://www.francetvinfo.fr/france/video-des-canards-reintroduits-dans-un-village-pour-inciter-les-automobilistes-a-ralentir_414667.html
    ______________

    P.S. (Que vous pourrez supprimer, Leveto, à votre guise, et si vous le jugez inapproprié)

    Le caractère novateur et écologique des avancées de Villotran n’a pas manqué d’impressionner la Commission Sécurité routière de Machincourt, cette commune traversée par une RD et comptant 13 carrefours… mais, hélas, aucune mare à disposition, ce qui a semblé mettre un terme à cette idée charmante.

    Quand soudain le premier adjoint, un garçon que j’ai formé et qui me doit tout, a formulé cette proposition :

    -Puisque la canette suicidaire ne saurait s’acclimater ici, importons de la zerbinette du Berry. C’est une espèce rustique et tout terrain… et, à raison de 4 par carrefour, cela nous mène à 52 en temps T et à 156 en 3/8. Mettons 180 si l’on tient compte des RTT et des congés.
    Il faudra bien entendu les équiper d’un uniforme réglementaire… mais j’y ai déjà songé. Ce sera le sobre monokini aux heures chaudes et l’altière tenue latex (sous fourrure entr’ouverte) durant les frimas.
    Vous voulez peut-être voir un modèle ?
    – Oh, oui !
    – Tenez… Et faites-passer :

    – Vous allez me dire maintenant que cela fera bien des frais à supporter pour nos finances communales. En cela, vous vous tromperiez, mes amis. J’ai déjà établi un budget prévisionnel, pour une fois en déséquilibre : les recettes de fonctionnement y excéderont les dépenses.
    Il suffira pour cela d’établir une régie municipale et de nommer un ou deux agents communaux (assermentés) pour «relever les compteurs».

    Et surtout n’oubliez pas, chers collègues commissaires, que si le ralentisseur et le radar épouvantent l’usager, notre signalétique, par son originalité et son charme, ne manquera pas au contraire de l’attirer. Et de lui donner l’occasion de faire une petite pause à caractère pédagogique et tarifée : notre personnel sera formé en ce sens.

    J'aime

  14. P.S. (Que vous pourrez supprimer, Leveto, à votre guise, et si vous le jugez inapproprié) ( TRS, un peu plus haut)

    Je fais une question d’honneur et de probité le fait de ne jamais rien censurer sur mon blog hormis les liens trop explicitement commerciaux ( ah! ça ! si vous avez besoin d’érecteurs, j’ai des adresses!) ou trop mal orientés ( mon article sur les Maures et les Sarrazins, le plus lu et repris, en a attiré, sans surprise, une foison).
    Je pars du principe que l’auteur du commentaire est libre de son opinion et qu’il doit assumer, seul, ses propos ( sauf s’ils tombent sous le coup de la loi et me mettraient alors en cause en tant qu’éditeur).

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s