Quelques indices

Ma précédente devinette semble plus difficile que prévu.

Donc, et ma bonté devrait-elle me perdre, voici quelques indices :

La ville à trouver fut, au XIXè siècle, la troisième plus importante de France dans une  production agricole qui alimentait une certaine industrie alors florissante. C’est grâce au notable local cité dans l’énoncé que cela fut possible : de retour d’un pays étranger, il fit sa fortune personnelle grâce à cette production agricole mais aussi celle de sa ville, ce qui lui permit ensuite d’apporter à cette dernière cet élément essentiel qui lui manquait.

Pour être tout à fait honnête, cet élément essentiel ne faisait pas défaut à cent pour cent mais il était si rare — et manquait même parfois totalement — que les habitants devaient aller le chercher à plusieurs kilomètres de chez eux, sans pourtant rien devoir à personne. Cela dura quatorze siècles, largement le temps pour que la ville en tire son surnom!

Le patronyme du notable a, je vous l’ai dit, quelque chose à voir avec l’impôt : vous pouvez me croire sur parole.

Enfin, si la ville est bien française et continentale, le numéro 431, lui, est belge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s