Dum Dum ( réponse à la devinette )

Une fois de plus, Un Intrus a trouvé, seul, la solution à ma dernière devinette.

Il fallait trouver le nom de Dum Dum, une ville au nord-est de Calcutta.

800px-Dum_Dum_Road_-_Kolkata_2011-09-11_00548

Un bazar de Dum Dum, par Biswarup Ganguly — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=16575855

Durant le régime colonial britannique, elle a abrité un arsenal de l’Artillerie royale où un capitaine inventa une balle faite de plomb et recouverte d’une fine couche de nickel striée de petites fentes, ce qui la faisait exploser à l’impact et créer des dégâts bien plus importants que les munitions traditionnelles. On lui donna  alors le nom de Balle dum-dum. Elle fut interdite lors de la Première conférence de La Haye en 1899, mais d’autres balles dites expansives ont été fabriquées et utilisées plus tard ( par exemple par les Austro-Hongrois en 1915 ).

C’est sur le blog des correcteurs du Monde.fr, Langue Sauce Piquante, que je donnais il y a près d’un lustre l’explication de ce nom — et c’est là qu’Un Intrus est allé chercher la réponse, profitant que je donnais cette info dans le libellé de la devinette.

J’écrivais donc  le 30 novembre 2011 à 21 h 49 min |

Dum Dum, banlieue industrielle de Calcutta fut, sous le régime anglais de 1783 à 1853 le quartier général de la « Bengale Artillery ». Il s’agissait au départ d’un « poste de tir protégé par des sacs de sable », ce que les Hindis appelaient un damdama ( qui avait aussi un sens figuré de « fracas de coups de feu, vacarme ») noté dumdum par les Anglais. Les dum-dum bullets y furent fabriqués vers 1897 et interdites deux ans plus tard par la convention de La Haye.

Colombe de la paix- Picasso

Ayant vu passer lors de mes recherches sur la toile une étymologie donnant pour damdama le sens de « hauteur, colline » ( mais sans citer de sources et alors que Dum Dum culmine à 11 mètres soit à peine 2m plus haut que Calcutta …), je m’empresse de citer les miennes :

  • Dictionnaire des noms de lieux, de Louis Deroy et Marianne Mulon, éd. Le Robert,1992.
  • Placenames of the World, d’Adrian Room, éd. McFarland & Company, USA, 2005.
  • Oxford concise dictionnary of World Place Names, de John Everett-Heath, éd. Oxford University Press, 2005.

culdeco

Les indices :

Pascal Danel et sa Plage aux romantiques : pour le sable, bien sûr!

Le sable dont on remplissait des sacs de jute pour se protéger des tirs ennemis comme dans nos tranchées en 14-18.

Et l’allusion à LSP …

 

80 commentaires sur “Dum Dum ( réponse à la devinette )

  1. Un Intrus

    comme promis ici, je me suis mis à la recherche du règlement de ce blog.
    Eh bien! figurez-vous que dans la chemise* intitulée « règlement » ne se trouve qu’un post-it rose fluo sur lequel j’ai écrit « y en a pas ».
    C’est la raison pour laquelle je vous autorise, en tant que Plus Grand Ancien, à vous prévaloir de la qualité d’Ancien — d’autant plus que vous nous dites lire ce blog depuis plus d’un lustre, ce qui vous donne une certaine ancienneté.
    Votre prochaine mission, comme un bizutage, si vous l’acceptez, sera de nous concocter une devinette toponymique, sous la forme que vous souhaitez ( sérieuse, charade, Téheresque, etc.) et en prenant tout le temps que vous jugerez nécessaire.
    Plus on est de fous de toponymie, plus je m’amuse et plus je suis fier !

    *Oui, chez moi tout est sur papier. Je n’ai qu’une confiance modérée dans les clés USB.

    J'aime

  2. Un Ancien que j’ai rencontré pas plus tard qu’hier (nous avons déjeuné ensemble), m’a entretenu, entre autres questionnements énigmatiques, de vous et de nous c’est-à-dire, m’a-t-il déclaré : de la SECTE*…..

    * que j’ai interprété comme la « société des érudits compulsifs de toponymie éclairée » mais vous avez peut-être une autre interprétation ? Surtout TRS, le roi, que dis-je, l’Empereur de l’acronyme.

    J'aime

  3. À zerbinette,
    Retenez-le, il en sait plus qu’il y paraît.
    Le seul anagramme de secte est ceste . C’est un gantelet de cuir garni de plomb utilisé par les athlètes de pugilat de l’Antiquité.
    Et
    gantelet, par le même processus, c’est le gantet !!.
    ______________
    À suivre.
    Je reviens, ne m’attendez pas.

    J'aime

  4. Il ne s’agirait que d’une opposition sur la forme ! (Leveto)
    – Et sur la fourme, vous en dites quoi ?

    http://www.fromages-de-terroirs.com/fromage-detail.php3?id_article=725&lang=fr

    – Ne montre-t-elle pas des dispositions au cylindrisme d’AOC, celle-ci ?… avec hauteur et diamètre précisés au règlement.
    Car le règlement* compte, n’est-ce pas ?… à Ambert et ailleurs :

    Volume du cylindre = rayon au carré par 3,14 multiplié par la hauteur exprimée dans la même unité que le rayon. Soit :

    6,5 x 6,5 x 3,14 x 19 = 2.520 cm3 ou environ 2,5 dm3, le tout devant donc peser 2,200 kg.

    Il est alors aisé à la clientèle de contrôler l’honnêteté de l’Auvergnat et la conformité de sa production fromagère.
    Depuis Vialatte, ce chroniqueur impitoyable des marchés d’Auvergne et d’Ambert, et depuis Pascal, un bricoleur local de calculette, on sait que la masse volumique de la fourme s’exprime en divisant le poids espéré, celui qui sera facturé, par le volume calculé. -Poil au p’tit lait !

    Si le quotient est supérieur à 1, alors c’est que la marchandise montre une certaine indisposition à la flottaison… C’est sans doute aussi que le commerçant aura lesté sa marchandise avec d’inavouables matières et l’aura plombée pour que la facturation lui soit profitable.
    Ce sont là des façons de voleur: -Poil au babeurre !

    Recommandation utile :
    Si tu vas au marché d’Ambert, à l’étal « fromagerie locale », prends soin d’avoir avec toi une bassine d’eau. Si la fourme y flotte, façon iceberg, alors tu peux entreprendre des négociations: – Hormis tous les naïfs surnantis, qui n’est pas un peu maquignon ?
    Mais, si jamais, en de telles circonstances, la fourme convoitée s’envole, aérienne et façon zeppelin… ou qu’elle sombre corps et biens… alors méfi mon ami : l’embrouille et l’arnaque sont au RDV.
    _______________________

    * Le règlement ?… le règlement égaré ?… celui qu’un véto inorganisé, bordélique probablement, cherche dans une pochette, une chemise en carton ?… pour n’y retrouver qu’un post-it !
    – Que n’a-t-il été voir ailleurs… sur d’autres étagères et à la lettre N… N comme Necronomicon !

    A la page 612 de ce bréviaire indispensable, on peut lire, au chapitre «Réglementations diverses» :

    Verset 12.345 : Le Super Grand Ancien, from Providence, te met en garde Camarade :
    – L’Art divinatoire et celui de la Devinette ne s’accommodent pas de l’imprécision assénée ni du n’importe nawak anisé de PACA.
    Tu n’auras pour t’éclairer que la rigueur austère et, pour te mener, que le mépris des approximations si mal volumétrées. Jamais une vessie du Vaucluse ne devra te paraître une lanterne de blog.
    – Aie donc toujours foi en ton œil… Sinon « Panpancucul ! » te dira le vilain Cthulhu.

    Verset 12.346 : Toujours l’homme sage sera rigoureux et, en conformité avec les préceptes d’Abdul Paulus von La-Montagne-Ste-Victoire, il ne verra son salut qu’avec la géométrie implacable, rejoignant par là toutes les souffrances d’Ignatius J.Reilly, saint martyr de NOLA… avec son anneau pylorique et ses angoisses théologiques et géométriques :
    – Ce monde et la nature tout entière s’organisent selon le régime de la règle et du compas ; les devinettes aussi.

    Propos confirmés par saint Paul de la Montagne Sainte-Victoire, tels que rapportés par France Gall, sur une musique de Michel Berger:
    « Traite-les par le cylindre, la sphère ou la boule d’edam, le cône, le tout mis en perspective, de sorte que chaque côté d’un objet, d’un plan, se dirige vers un point central qui sera considéré comme « soluce »… etc. »

    Verset 12.347 : – Tu auras soin de remettre dans le bon chemin telle ouaille du Berry égarée, en quête de siglaison. Et, désigné en lettres de feu purificatrices, tu lui montreras le panonceau <b<Miviludes.

    J'aime

  5. ► le brosseur

    le gantet n’a rien à voir avec un gantelet! Aucun des dictionnaires de français, de moyen français ou d’ancien français n’ a d’entrée pour « gantet ». Seul le Trésor du Félibrige connait un « gantet » qu’il donne pour « petit gant » en précisant « Loire» ( cf. la suite)

    Deux étymologies pour gantet sont discutées :
    — d’après la racine « gan », dérivée du pré-indo-européen kar, « pierre », « gantet » désignerait un endroit caillouteux, comme le pré-latin ganda. Cf. la rivière Gand et son affluent Gantet dans la Loire, aux lits semés de galets ( croyez moi : je suis allé vérifier!).
    — de l’occitan « ganta », qui peut avoir des sens très divers : oie sauvage, cigogne, mais aussi femme de mauvaise vie, et enfin primevère ou narcisse. Difficile de faire un choix ! Dérivé : Gantet (81)

    J'aime

  6. ►Ah mais, TRS!

    Comment peut-on, petitpatapon, parler d’Ambert sans citer son pendant Issoire.

    Ni le désir tendu, ni l’exacte passoire,
    N’atteignent la beauté du masculin Ambert,
    D’où je t’ai vu, soleil, rond comme un camembert,
    Décliner sur Issoire !

    Pour ceux qui l’auraient oubliée, la suite est .
    Le camembert, TRS, est aussi rond que l’édam est cylindrique!

    Avec tout le respect que je dois à la fourme d’Ambert et aux bleus d’Auvergne et d’ailleurs, je les attends de pied ferme à Roquefort-sur-Soulzon!

    J'aime

  7. P.S
    un peu de culture, parce que, quand même :
    la fourme ( d’Ambert mais pas que ) doit son nom à l’occitan fourma, lui-même issu du latin forma d’où est dérivé par métathèse notre « fromage ».
    Mais vous le saviez sans doute déjà …

    J'aime

  8. La forme et le fromage ?…
    – Oui, bien sûr qu’on le savait ! Et c’est l’occasion d’une devinette express :

    – Quel fromage tient son allure et son nom d’une forme géométrique… en jouant plaisamment sur une « forme toponymique » ?

    Top chrono : – 10… 9… 8… 7… 6… 5… 4 … 3, 2,1 et zéro !

    – Tous à la ramasse !… Tous autant que vous êtes !

    Il s’agissait du Cône de Port-Aubry à Cosne-sur-Loire (58 200) :

    http://www.cheeseclayeux.com/single-post/2015/04/02/Le-C%C3%B4ne-de-Port-Aubry

    Il existe aussi des fromages en forme de cône tronqué.

    J'aime

  9. Ah, TRS, vous voulez en rajouter une couche ?
    Eh bien d’accord! voici la mienne :

    Dites-moi donc quel fromage doit son nom à un lieu qui doit le sien à un poisson doré ?

    P.S. : tout le monde a le droit de jouer!

    J'aime

  10. Impérial TRS, écrit avec raison la dame du Berry. Cet Oka laisse KO et prouve, ô Ancien, que meilleur vous êtes en toponymie caséologique qu’en envois musicaux, même s’il s’agit toujours du Canada ! Ah, Louise, quand t’entendrais-je ?

    J'aime

  11. Ah, Louise, quand t’entendrais-je ? (L’Intrus)

    Je ne sais pas quand vous l’entendrez, cette Louise Forestier de tango, cette épatante bonne femme. Et j’ai fait pourtant bien des efforts !
    Pour une Louise plus ordinaire, j’ai quand même ça… au répertoire canadien :

    Une chanson que j’ai jouée au moins 50 ou 100 fois dans des occasions d’époque quand je faisais le gugusse appointé aux pianos-bars. Une chanson assez rengaine… selon mon sentiment.
    Maintenant les temps ont bien changé et on célèbre par chez moi, terres tant martyres, d’autres émotions venues de la guerre de 70, surtout de celle épouvantable de 14/18 et aussi de la dernière, avec ses combats d’arrière garde : on se mitraillait allègrement à Machincourt en 40.
    Une ambiance commémorative avec toujours La chanson de Craonne, obligatoire au répertoire, mais aussi avec celle-ci, extirpée maintenant du répertoire de la chanson de variété :

    Et c’est une putain de belle chanson, avec émotion.

    J'aime

  12. C’était au début des années Mitterrand. Sur une radio dite périphérique, opérait un présentateur matinal d’une émission de chansons, héritier d’une autre majorité. Vint à passer cette Louise. L’imbécile s’est fâché à l’antenne : « Ah non ! Pas ça, pas ici ! Coupez ! De la bonne humeur plutôt ! »
    Dix ans après, l’idiot s’est fait lourder ; pas pour ça, une histoire de mage, un prétexte peut-être.
    Ce fut le désert, puis un retour à la télévision du service public. Ses « copains » lui avaient remis un pied à l’étrier.
    Quand il m’est arrivé de l’apercevoir sur le petit écran, j’ai été écœuré.
    Ses démêlés avec la police, je n’en ai cure. Mais faire un affront à cette chanson au profit d’un turlutute-pouett-pouett *, c’était trop sot, ça ne s’oublie pas.
    * aucun rapport avec le ci-dessous.

    J'aime

  13. L’Opération Forestier L. est sur les rails.
    L’Opération avance à petit train – à vitesse analogique (vinyle oblige) pourrait-on dire.
    Archives + entrepôt + attente d’une prise d’un RV + technicien accompagnateur + jour férié. VVLT. Bref ce sera long.

    J'aime

  14. Je savais pouvoir compter sur vous, le Brosseur !…
    Et déjà je prépare avec fébrilité l’organisation de cette cérémonie émouvante qui se tiendra le jour de la remise de votre médaille, au titre de l’Ordre du Mérite Discographique.

    D’ici-là et pour la perfection de la chose, vous prendrez soin de transcrire les lyrics. Pour le confort de tous ceux qui n’ont pas fait québécois en 1ère langue.
    Ce texte, accessible d’un clic, montrera avec quelle élégance vous aurez pris soin de mettre en lettres italiques toute la partie parlée et, en capitales, ce qui est chanté.

    En espérant que l’accumulation des rimes en A ne vous donnera pas le vertige.
    Merci.

    P.S : Eventuellement, vous pouvez aller corriger la notice Wikipedia qui lui donne comme nom de jeune fille « BELLEHUMEUR »… au lieu de BELHUMEUR.

    Pour l’aspect graphique de la vidéo, faites à votre guise. Mais faites du joli, avec de l’émotion et un beau danseur de tango ayant l’air espagnol… comme seul un Québécois peut avoir l’air espagnol quand ça y tente… ou « tante » peut-être – et va savoir, selon le pitch ?

    J'aime

  15. > L’Intrus, hier 14h54,

    N’ayez donc pas tant d’aversion pour les radios périphériques.
    Vous avez pu y entendre tel animateur lamentable ? -OK, c’est bien possible.
    Mais on peut y voir maintenant des reprises intéressantes… dont celle-ci, parfaitement raccord avec la munition toponymique du billet et quand l’endroit – qui n’est pas sans risques – adopte le genre masculin.
    Le tout dans le cadre de l’exfiltration d’une donzelle frivole et à l’arme blanche :

    – Non, rien n’aura raison de moi !
    J’irai t’chercher ma Lolita…
    Au Bal Dum-Dum où tu dansais…

    Ce genre de jonglerie suffit à faire mon bonheur pour pas cher, moi qui ai des goûts simples.
    Ajoutons que les choristes décoratives sont plus agréables, à bien y regarder, que Jean-Pierre Cassel qui s’agite, dans un plan fixe et une émission du « service public »:

    Même Christopher Walken est plus sexy !

    J'aime

  16. TRS, le brosseur, un intrus

    Wahou! Merci pour toutes ces références et ces liens !
    Je comprends pourquoi j’ai ouvert ce blog : pour en apprendre plus dans tous les domaines grâce aux contributeurs!

    Moi qui ne connaissais principalement Louise Forestier que par sa participation au Lindbergh de Robert Charlebois, je me fais tout petit et attends la suite.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s