Quarton plein

Ma dernière devinette a été résolue en un temps record par TRS, bientôt suivi par Un Intrus puis TRA. Bravo à eux !

La mesure à trouver était le quarton, autrement écrit carton.

Le quarton était une mesure de capacité utilisée aussi bien pour les liquides ( principalement le vin ) que pour les grains ( principalement le blé). Très variable selon les régions et même selon les pays, sa valeur correspondait à environ 2,5 litres.

Un quarton de grains permettait d’ensemencer une surface agricole, là aussi fortement variable selon les pays mais généralement assez réduite, appelée « quartonnée » ou « quartonnade » avec le sens général de « petit champ ».

Ce sont ces derniers mots que l’on retrouve en micro-toponymie soit tels quels soit avec le changement du -Q- initial en -C- pour donner « carton, cartonnée ou cartonnade ».

Quarton ( La Pietà de )

On trouve ainsi le Quarton à Méjannes-le-Clap ( Gard ), les Quartons à Esparron-de-Verdon ( Alpes-de-H.-P.) et à Vinon-sur-Verdon (Var ), les Quartonnets à Servant ( P.-de-D.), la Quartonnée à Saint-Genès-la-Tourette ( P.-de-D.), la Quartonade à Verdun-sur-Garonne ( T.-et-G.) et bien d’autres .

Les toponymes avec le -C- initial sont beaucoup plus nombreux. Il convient de se méfier d’une confusion possible avec un patronyme lorsque Carton est employé seul comme à Grazac ( Auvergne ), Ardres (P.-de-D.), etc. ou en complément comme Bois Carton à Vignacourt (Somme), Saint-Clément ( Allier ), etc. Le doute n’est en revanche pas permis pour le Bois Jean Carton ( Buire-aux-Bois, P.-de-C.) ou les quelques Chez Carton à Vinzelles ( P.de-D.), Nanteuil-en-Vallée ( Char.), etc.

Carton ( faire un )

Lorsque le nom, au pluriel ou au singulier est précédé de l’article, comme pour le Carton à Valbonne ( Alp.-M.), à Névache ( H.-Alp.), etc. ou pour les Cartons à Fontvieille ( B.-du-R.), à Grambois ( Vauc.), etc. ou bien lorsqu’il est accompagné d’un adjectif comme pour le Grand Carton à Heyrieux ( Isère), le Nouveau Carton ou le Petit Carton à Saint-Martin-de-Crau (B.-du-R) etc., il s’agit le plus souvent de la surface agricole.

Les toponymes de type la Cartonnade comme au Burgaud ou à Lagraulet-Saint-Nicolas ( H.-G.), etc., la Cartonnée comme au Mayet-en-Montagne ( Allier ), les Cartonnades comme à Ambeyrac ( Aveyron ), les Cartonnées comme à Meyrals ( Dord.) semblent bien correspondre à d’anciens champs cultivés.

Carton ( taper le )

D’autres formes comme la Cartonnerie à Fontenay ( Cher), le Cartonnier à Saint-Martial ( Ardèche ), la Cartonnière à Cheverny (L.-et-C.) ou le Cartonnat à Sauveterre-Saint-Denis (L.-et-G.) mériteraient une recherche minutieuse dans l’histoire locale pour en connaître le sens exact.

P.S : d’autres dérivés de « quart » ont donné des noms de mesures ou de surfaces agraires et donc des toponymes comme La Quarte (H.-Saône), les Quartels, Quartelée, Quarterée, Quarterons, etc. ou encore les Carteyrades, Carteyrons, etc. qu’il m’est impossible de passer en revue ici. Ils alimenteront peut être un prochain billet.

Les indices :

  • la pub Vache Qui Rit avec Pauline Carton : pour Pauline, pas pour la vache…
  • That’s all Folks : pour la fin du cartoon.
  • l’indice du mardi : pour « pas même le quart d’un ».

Si vous avez d’autres idées pour les illustrations …

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s