Les indices du 28/05/2019

Presque en même temps, Un Intrus et TRS m’ont déjà donné la bonne solution à la dernière devinette dont je rappelle l’énoncé :

Une ancienne redevance payée en nature pour une utilisation particulière de terres seigneuriales cultivées ( après la récolte) ou non cultivées a laissé son nom dans l’ouest de la France à une quinzaine de micro-toponymes au singulier et au moins à un au pluriel ainsi qu’à quatre autres avec une orthographe différente. Si le mot est bien attesté dans ce sens dans le Littré, je ne l’ai trouvé dans aucun des autres dictionnaires habituels : il est aujourd’hui sorti d’usage.

Le Godefroy donne, lui, une autre variante orthographique, de même étymologie, mais avec un sens beaucoup plus général ( qui est peut-être à l’origine de quelques uns des toponymes dont il est question plus haut) dont Littré ne retiendra donc qu’une spécialisation.
Quel est ce mot ? Et, si vous le trouvez, vous trouverez aussi quelques uns des toponymes …

J’ai cherché, pour les retardataires, des indices adéquats et j’ ai trouvé celui-ci

et je ne résiste pas au plaisir vicieux de vous donner cet autre-là déjà fort ancien ( au moins douze ans !) et très tordu :

Publicités

4 commentaires sur “Les indices du 28/05/2019

  1. Je sèche lamentablement sur l’énigme de cette semaine et ne tire nul profit des nouveaux indices : celui des vaches broutant dans un paysage bucolique est pour moi une vaine pâture et le 10 Downing Street me fait encore plus descendre la pente.

    Je n’aurai pas le temps d’ici samedi de poursuivre des recherches jusqu’à maintenant infructueuses. Toutefois, je ne résiste pas au plaisir de partager la connaissance de cette amusante redevance seigneuriale en nature (les chances qu’il s’agisse de la réponse à l’énigme étant infinitésimales) :

     » Un droit féodal exercé à la Chapelle Basse Mer était un moyen économique de fumer une partie des prairies de la vallée de la Loire :

    « Un autre devoir appartient au seigneur de l’Épine Gaudin, c’est que ses hommes usant en les vallées sont obligés, eux, leurs femmes et leurs enfants, d’aller aux jours de Toussaint et de Noël, dîner et faire leurs usages en certain lieu dit, et doivent les officiers dudit seigneur, savoir s’il y ont été, et en défaut de l’avoir fait, sont amendables à la volonté de la cour ». »

    http://www.infobretagne.com/bretagne-droits-feodaux.htm

    J'aime

  2. J’examine les indices du mardi en leur consacrant un soin particulier quant à la qualité de la marchandise proposée :

    1. La Downing Street est largement aussi tordue qu’une cuillère à soupe de Guy Degrenne manipulée par Uri Geller. En faire un indice pertinent relève de l’escroquerie la plus vile.
    Cela lui sera compté, au Big Boss du 84… et largement, le jour du Jugement dernier.

    2. Le paysage avec pacage représenté et avec aussi l’un de ces ciels à la Ruysdael (Jacob van) est plus intéressant à considérer que les errements londoniens du véto pacaïen, à la dérive (situationniste?).
    D’autant qu’il n’a guère de rapport avec le mot réclamé, du moins techniquement, avec son étymologie et l’usage : le décor se situe dans un espace de vaine pâture, prise au sens large, et non pas sur une terre qui aurait été ensemencée puis moissonnée avant d’accueillir la gent ruminante et la bouvière locale.
    Les bouvières sont-elles aussi affriolantes que les chevrières et les bergères ?

    3. Ce genre de configuration paysagère correspond davantage à un RIEZ … et ça, je le sais plutôt bien : – J’en ai un chez moi… et 50% de ces maudits patelins qui me cernent en ont aussi.
    Du genre : Le Riez Tremblay*, le Blanc Riez, le Chemin des Riez et même un énantiosémique « Champ Duriez » : le propre du champ est d’être cultivé tandis que le riez reste ignare en pratiques culturales.

    4. Ce RIEZ de chez moi devient un « RIETZ », plus au nord des Hauts-de-France, dans le 80 (zone de transition) et surtout le 62.

    Toutes ces choses méritaient d’être dites.
    Désormais, elles le sont… leçon gratuite, dispensée en vaine pâture et à qui de droit

    __________

    * J’imagine que ce « TREMBLAY » a à voir avec le tremble, amentacée commune ?

    J'aime

  3. Le fumier est l’un des seuls fertilisants que l’on connaisse à cette époque. Il est si précieux que l’abbé de Saint Denis demande à ses paysans – entre autres redevances – des pots de fientes de pigeons.
    _____
    Pourquoi pas ?
    _____
    J’aurais suggéré du Marc-Aurèle Fortin

    J'aime

  4. TRS et TRA et les autres :

    Si l’on se réfère à la définition que donne le Littré du mot à trouver, mon premier indice est tout à fait pertinent.
    .
    Mon deuxième indice était, lui, préventivement, qualifié de « vicieux » et « très tordu », sous-entendu « n’en tenez pas trop compte ! ». J’assume et persiste.

    P.S. Tremblay est en effet un ancien tremulus , « peuplier tremble », accompagné du suffixe collectif -etum .

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s