Vasgovie ou Wasgau ( répàladev)

TRS a rejoint TRA sur le podium des « solutionneurs » de ma dernière devinette. Les autres s’en sont approchés et Un Intrus est allé jusqu’à tutoyer le dieu sans aller plus loin à l’heure où j’écris ces lignes.

Il fallait trouver la Vasgovie une petite région à cheval sur la frontière franco-allemande dans les Vosges du Nord — départements de la Moselle et du Bas-Rhin — et dans le sud du Palatinat en Allemagne où elle est appelée Wasgau, comme sur cette carte :

L’hypothèse la plus souvent retenue pour expliquer l’origine du nom Wasgau est celle qui fait référence au dieu tutélaire celte des Vosges, le dieu de la chasse en forêt que les Romains ont incorporé à leur panthéon sous le nom de Vosegus. Ils parlaient ainsi des Vosegus mons ( les montagnes de Vosegus ) et de la Vosegus silva ( la forêt de Vosegus ) dont sont issues les formes latines Wasacus, Vosagum, Vosegus ou Vosagus et, de là, le moyen haut allemand Wasigen puis Wasgen.

C’est de cette dernière forme qu’on peut déduire celles plus tardives Wasgenwald, ( avec wald, « forêt», pour désigner du XIIè au XVIIIè siècle l’ensemble des forêts régaliennes ou impériales des Vosges ) et Wasgengau simplifié en Wasgau ( avec gau désignant un petit pays mis en valeur et bien administré).

La latinisation du nom Wasgau a donné Vasgovia devenu le français Vasgovie, comme Aargau a donné Argovia devenu Argovie ( pays de l’Aar ) ou Thurgau a donné Thurgovia devenu Thurgovie ( pays de la Thur, qui m’a été proposé comme solution par TRS en imaginant un lien avec le dieu Thor tandis que le nom de la Thur provient de l’indo-européen *Dhu, « rapide »).

D’autres hypothèses ont été avancées pour expliquer ce nom. On a pensé à un petit pays forestier ( wald et gau ) opposé à l’Imgau, petit pays découvert à vocation agricole et on a cru aussi y voir un petit pays occidental ( west et gau ). Les hypothèses selon un établissement de Vascons ( les futurs Basques ) ou un rapprochement avec des Berbères sont … rigolotes. Ces hypothèses sont aujourd’hui toutes abandonnées.

La Vasgovie ressemble à ça ( cf ce blog )

Dans un de ses courriels, TRS, un fidèle lecteur de Carpentras Picardie, me donne comme possible réponse le nom d’un petit pays jurassien nommé Ajoie en français et Elsgau en allemand. Le nom de ce pays vient de celui de la rivière qui le traverse, l’Allaine, qui tient le sien d’un hydronyme pré-celtique *al, cf. son nom allemand originel Hall. La rivière a aussi donné son nom à Allenjoie. Les très curieux peuvent se munir de patience et suivre ce lien aimablement fourni par TRS.

Cette possible transformation du gau allemand en français joie m’avait complètement échappé et n’est de toute façon pas exactement expliquée par les spécialistes. L’hypothèse la plus vraisemblable passe par une transcription à l’époque mérovingienne du germanique gau(-wia) en latin gaudia, lequel est par ailleurs à l’origine de « joie ». D’anciens mons gaudii sont ainsi devenus des Montjoi ou Montjoie ( cf. wiki ) parmi lesquels la ville allemande Montjoie ou la doubienne Montjoie-le-Château sont peut-être d’anciens mund-gawi, au sens de « protection du pays », mal compris et donc mal traduit par le latin mons gaudii.

On notera en outre qu’Ajoie, Argovie et Thurgovie sont, comme ceux déjà cités dans le billet Allez! Gau!, des pays nommés d’après le cours d’eau qui les arrose, ce qui confirme la première impression : il s’agissait de nommer l’endroit où s’établissaient ces tribus germaniques d’après le cours d’eau auprès duquel ils s’installaient. D’où le renforcement de l’hypothèse qui fait venir gau ( -wia) de * ga-agwja, « terre face à l’eau », avec le germanique *awjō, « eau ».

Les indices

■ La statue :

Il s’agit de la Diane chasseresse de Houdon exposée au Louvre. Elle était censée vous faire chercher un dieu équivalent, comme Vosegus.

■ la ligne :

quoi de mieux qu’une ligne bleue pour évoquer les Vosges ?

la ligne bleue des Vosges dans le paysage de Belfort, vue depuis la Miotte.

■ le thermomètre :

Il nous montre des températures glaciales qui ont valu à la Vasgovie son surnom de « Petite Sibérie ».

Publicités

6 commentaires sur “Vasgovie ou Wasgau ( répàladev)

  1. Celui qui aurait indûment imaginé que Gergovie viendrait de *Gergau serait dans la Merd…ogne.

    —————————————————————————————————————————-
    « Thurgovie ( pays de la Thur, qui m’a été proposé comme solution par TRS en imaginant un lien avec le dieu Thor tandis que le nom de la Thur provient de l’indo-européen *Dhu, « rapide » »

    En revanche, le nom de la ville de Torgau (où eut lieu la jonction le 25 avril 1945 entre les troupes soviétique et états-uniennes) doit peut-être (point à vérifier) au dieu complètement marteau, qui s’est recyclé dans l’univers Marvel

    [Il faudrait aussi vérifier qu’il n’y a aucun lien avec l’allemand T(h)ür (= « porte ») et « Tor » (= »portail »).]

    —————————————————————————————————————————

    « D’anciens mons gaudii sont ainsi devenus des Montjoi ou Montjoie »

    De mémoire (je n’ai pas de quoi vérifier sous la main), il me semble que Villon, dans ses « Ballades en jargon », emploie le terme « mathegaudie » pour « montjoie »

    J'aime

  2. Quant à « Ajoie », remarquons que Wikipedia en dialecte suisse alémanique nous dit ceci :

    « De Elsgau wird in ere Urkund us em Johr 732 s erscht mol gnennt, wo de Herzog vom Elsass Ländereie in pago Alsegaugensi em Chloschter Murbach übertrait. D Herrschaft übers Elsgau het öfter emol gwächslet u isch im Johr 999 unter di wältlich Macht vom Fürstbischof vo Basel gfalle. »

    https://als.wikipedia.org/wiki/Elsgau

    Je ne suis pas assez calé en germanistique pour bien traduire, mais on comprend que :
    – Elsass (Alsace) et Elsgau (Ajoie) ont des ressemblances ;
    – le duc d’Alsace a à voir avec le « pagus alsegaugensis ».[même si le Fürstbischof vo(n) Basel (prince-évêque de Bâle) a son mot à dire].

    De plus habiles et de plus savants que moi pourront, peut-être, en tirer des conclusions.

    J'aime

  3. TRA

    Je n’ai ouvert pour Ajoie que le Toponymie générale de la France d’Ernest Nègre.J’aurais pu ( et dû ?) aller plus loin ( mais mon sujet était la Vasgovie pas l’Ajoie!).

    Une autre étymologie est en effet proposée pour Ajoie par P.H. Billy ( Dictionnaire des noms de lieux de la France, éd. Errance2011).
    Bien que considéré comme le pays de l’Allaine ( Alla en 1836), ce serait l’Ill qui y prend sa source qui lui aurait donné son nom.Le nom d’origine de l’Ill est Alsa au Xè siècle, formé sur le gaulois *alisa, « aulne », souvent utilisé comme hydronyme.
    Selon le procédé habituel germanique pour forger des noms de pays, a été créé le nom Alsegaugensis( attesté en 735), composé de l’hydronyme alisa et du germanique *gawi , « contrée, pays », muni du suffixe d’appartenance latin -ense. À partir du XIIè siècle, les formes romanes ( Ajoye dès 1263 ) et germaniques ( Elscowe en 1281) laissent tomber ce suffixe latin.

    L’Alsace, quant à elle, doit son nom à ceux qui habitaient le long du cours de l’Ill.Le nom de ces derniers a été formé par le nom du fleuve, Alsa muni du suffixe -ates, habituel pour nommer des habitants. Ce fut le nom des Alisates qui, muni de la désinence latine -ius , a abouti au nom du pays Alsatius, attesté en 660. Dès l’époque romane, il y a eu hésitation sur le genre mais c’est le masculin qui l’a emporté sous la forme Aussi au XIIè siècle ( dans le nord de la franche-Comté, on continue à appeler Assois la Haute-Alsace). La forme actuelle, Alsace, est une réfection récente savante du XVIè siècle sur la latine Alsatia.

    J'aime

  4. TRA, encore

    En consultant la page allemande de wiki concernant Torgau, je découvre ses anciens noms ( Torgove en 973 ).
    Moi qui ne suis pas germanophone, je lis : Der Name ist altsorbischer Herkunft; „torg“ bedeutet Markt (vgl. obersorbisch torhošćo). Torgow ist also ein Marktort. que je fais traduire par Google par : Le nom est d’origine sorabe antique; « Torg » signifie marché (voir torhošćo en haut sorabe). Torgow est une ville de marché.
    Je suis allé voir torhošćo en haut sorabe et en effet, il y était : torhošćo, ~a n Marktplatz

    Je n’ai aucune idée de la fiabilité de cette source, mais je constate néanmoins qu’il n’y est fait mention ni du dieu Thor ni d’un éventuel tor , « portail ».

    J'aime

  5. J’aurais effectivement dû prendre la précaution élémentaire d’aller voir sur la version allemande de Wikipedia, d’autant plus que le panthéon germanique me semble avoir été nettement moins productif, en matière de toponymie, que le celtique.

    Aurais-je été victime d’un enchantement de Loki ?

    J'aime

  6. Toutefois, si j’en crois la section « onomastique » de l’article « Thor » de Wikipedia, où sont donnés des exemples, le dieu du tonnerre germanique est bien présent dans la toponymie, mais il est souvent difficile de savoir si c’est directement ou par la médiation d’un anthroponyme théophore.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Thor

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s