Pourrières ( répàladev )

TRA et LGF ont trouvé la bonne réponse à ma dernière devinette. Bravo à eux!

Il fallait trouver Pourrières, une commune du Var. La première trace écrite de ce nom date de 1050 sous la forme de Porrerias, formée sur le latin porrus accompagné du suffixe habituel -aria. Il s’agit de l’équivalent occitan de l’oïl porrière, « lieu planté de poireaux ».

Le buste de Néron offert en indice faisait référence au surnom de porrophage donné à l’empereur.

Les autres étymologies

proposées par wikipedia et aussi, pour la première, par la mairie :

  • Campi putridi : la tradition locale fait état d’un charnier, un « ( champ ) pourri », consécutif à la bataille d’AixMarius écrasa les Cimbres et les Teutons en 102 av. J.-C. Aucun témoignage archéologique ni écrit ne viennent à l’appui de cette hypothèse et les premiers noms attestés ( Porrerias en 1050, Porreriis en 1145 ) ne sont pas compatibles avec putridi, notamment pour l’évolution vers la terminaison en -ières.
  • Podium reriis ( si un latiniste peut m’en dire plus sur ce reriis que je n’arrive à rattacher à rien de connu sauf à un reor hors sujet …) : la situation du village, « perché » sur un coteau dominant l’Arc, évoquerait un podium — ce mot « s’est appliqué, en toponymie, à une colline au sommet plutôt arrondi voire plat qui la différenciait du mons ». Les évolutions phonétiques de podium sont connues dans cette région : on y trouve des puy ( Puyloubier ), des pui ( Puimichel ), des pey ( Peynier, Peypin ) mais pas de pou. Le Pourcieux donné en exemple par wikipedia est un ancien Porcilis ( 1202 ) du latin porcus, « porc », et suffixe –ile et n’ a rien d’un podium ! C’est en Gironde qu’on trouve Le Pout qui a conservé une consomme terminale : si on tient à l’évolution de podium en pou, un podium reriis aurait dû évoluer vers *pou(d)-rie ou *pou(t)-rie, mais dans tous les cas la terminaison -ières ne s’expliquerait pas.

Mais bien entendu, porter un nom de « poireau » ne pouvait que heurter la fierté de Pourrières qui alla jusqu’à illustrer son blason d’une pyramide qui aurait été édifiée en l’honneur de Caius Marius.

Les autres réponses proposées par mes lecteurs :

  • Saint-Martin-de-Bienfaite-la-Cressonnière (Calvados) : La Cressonnière, proposée par TRA, aurait pu convenir mais elle n’est plus une commune à part entière depuis 2011 et, même en cherchant bien, je ne vois pas de rapport avec Néron.
  • Veauche ( Loire ) : cette commune m’a été proposée par TRS. Elle était appelée  Velchi en l’an 1000. Dauzat&Rostaing ( DÉNLF* ) proposent une origine d’après vela,  nom gaulois de la moderne « velar, herbe-aux-chantres » accompagné du suffixe -ica :  *velica serait le « lieu où pousse le vélar ». Ernest Nègre ( TGF* ) préfère y voir, comme pour Veauce (Allier ), Veaugues ( Cher ) et Veauchette ( Loire ), une ancienne  villica ( domus ), « ( demeure ) de l’intendant ». A.-M. Vurpas et C. Michel ( Noms de lieux de la Loire et du Rhône ) donnent les deux étymologies … sans trancher ! Là aussi, le rapport à Néron est … obscur.
  • Porri ( Haute-Corse ) : Dauzat&Rostaing ( DÉNLF* ) écrivent que le nom de Porri « pourrait représenter le latin porrum, « poireau », mais doit plutôt être rapproché des mots étrusques Porni, Porri ». On peut toutefois noter la ressemblance avec le nom du Monte dei Porri ( île de Salina, archipel des Éoliennes ) que le site wiki italien explique par les « poireaux ». Ernest Nègre ( TGF* ) fait l’impasse ( s’il avait été d’accord avec « poireau », il l’aurait écrit ! S’il n’en parle pas, c’est qu’il ne sait pas …). Le doute existe donc, mais cette proposition de TRA n’était pas loin de la vérité …

*Les abréviations en majuscules renvoient aux ouvrages cités dans la bibliographie.

Publicité

Un commentaire sur “Pourrières ( répàladev )

  1. Je n’ai, moi non plus, trouvé aucune forme latine pouvant être en rapport avec « reriis » (hormis, peut-être une forme du subjonctif de « reor », qui, comme cela a été dit, n’a rien à faire ici).
    L’étymon « podium reriis » est pourtant proposé sur de nombreux sites locaux, dans une formulation identique à celle de Wikipedia : il faudrait pouvoir remonter à la source unique à laquelle tous se sont abreuvés.
    Peut-être y a-t-il, à l’origine, une lecture fautive d’un terme écrit en cursive.

    ———————————–
    L’anthropologue Bruno Martinelli a consacré une de ses études à Pourrières.
    On y trouve cités de nombreux microtoponymes en rapport avec les végétaux, dont « Cougourdon », « la Fenouillette », « la Genevrière », etc. Les poireaux s’insèrent donc dans toute une liste de végétaux éponymes.

    https://www.persee.fr/doc/rural_0014-2182_1982_num_85_1_2745

    ———————————–
    Dans le Bulletin de l’Académie du Var 1864-1865, on trouve, dans une contribution du chanoine Giraud, à la page 125, les microtoponymes « lou Pous d’Encastre » et « lou Pous de Bernard » : mais ce sont manifestement des « puits », et non des « puys ».

    Cliquer pour accéder à 1864-1865.pdf

    ————————————
    Dans un article de 1930, E. Malbois suggère que le terme Pourrière pourrait renvoyer non au poireaux, mais peut-être à l’oignon sauvage, voire à l’asphodèle (le « poireau du diable ») [, qui aurait aussi donné son nom à la commune de Berrouaghia, en Algérie].
    Il cite également un microtoponyme : « la Pourraco », une ferme près de Venasque.

    https://www.persee.fr/doc/rea_0035-2004_1930_num_32_4_2589

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Asphod%C3%A8le

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Berrouaghia#Toponymie

    ————————————
    Pour ce qui est de l’éventuelle lecture fautive de « reriis », voir, par exemple, dans ce texte (six lignes avant la fin de la page 594), la formule « potius reru », avec un tilde sur le u final pour noter la nasale, qui pourrait être lue par un lecteur (très) inattentif « podium reriis » :

    https://books.google.fr/books?id=90yJTwvG_OEC&pg=PA594&lpg=PA594&dq=ut+potius+reriis&source=bl&ots=7ESIpN6fu7&sig=ACfU3U0YMyzaMVavrXEs9Yao0cTs0Q0rOg&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjs4fGvs_rjAhUOUhoKHeSZAiEQ6AEwAHoECAkQAQ#v=onepage&q=ut%20potius%20reriis&f=false

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s