Mais où va Le Monde ?

Ce tout petit billet d’humeur pour signaler ce qui me semble être une censure pure et simple de la part de la rédaction du journal Le Monde.

Suivant plus ou moins assidûment le compte touiteur des correcteurs du Monde.fr, j’ai pu lire ce message — que j’ai pu conserver grâce à une  capture d’écran :

La presse : le gouvernement « bouscule » le code du travail… C’est peu de le dire : « semaine de soixante heures dans certains secteurs » ! A quand le retour des punitions corporelles, des retenues sur salaire et des ergastules ? Et, bien sûr, l’interdiction du droit de grève.

Eh bien, figurez-vous que ce touit qui sonnait comme une alerte, une mise en garde contre les dérapages (in)contrôlés du gouvernement, a disparu comme par enchantement…  !

Mais où va Le Monde, donc ? J’avoue ne plus trop m’y retrouver et finalement, je crois que je continue à l’acheter plus par fidélité nostalgique que par accord avec sa ligne éditoriale ( ah ! Ces unes pipeul ! …).

Et, en effet, il faudra rester extrêmement vigilants à la sortie de la crise pour que ces lois «  provisoires » ne restent pas gravées dans le marbre ( un peu comme certaines lois dues à l’état d’urgence post-attentats qui ne sont toujours pas levées… ).

Farem tot petar, macarel !

farem tot petar

 

4 commentaires sur “Mais où va Le Monde ?

  1. Cher Leveto, la censure règne aussi sur le blog des correcteurs du Monde ! Cela ne vous étonne pas ?
    Mon poisson d’avril a été censuré…

    J’aime

  2. Encore eût-il fallu que je susse que vous eûtes publié un commentaire pour m’apercevoir de sa disparition !

    Mais non, cela ne m’étonne pas : le blog des correcteurs duMonde.fr est édité par Le Monde qui gère aussi leur compte twitter. Ce n’est certainement ni Olihoud ni Martine qui vous ont censuré ! Votre com doit être en  » attende de modération » et il suffit de patienter pour que l’un ou l’autre l’autorise à paraître.

    PS sur mon blog, le vôtre s’est aussi retrouvé dans mon dossier « en attende de modération », sans que j’en connaisse la raison. J’ai dû intervenir pour l’en sortir.

    J’aime

  3. Faut dire, faire un poisson d’avril le 31 mars, c’est quand même une faute de goût. Peut-être le robot de WordPress l’a-t-il juste mis en attente quelques heures, histoire de respecter les usages ?

    J’aime

  4. Ce qui est amusant, c’est que j’ai écrit deux réponses à Philidan, l’une « sérieuse », prenant son texte au premier degré, la seconde moins, lorsque je me suis rendu compte qu’il avait antidaté son mot du 1er avril.

    Du coup, son texte ayant disparu et les miens étant restés sans que l’on sache à quoi ils répondaient, la situation est devenue quelque peu surréaliste.

    Il est vrai que cette situation se produit régulièrement (et je n’en suis pas exempt).

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s