Manille ( la répàladev)

Jacques C. et TRA ont rejoint le trio des découvreurs de la bonne solution de ma dernière devinette. Bravo!

Il fallait trouver Manille ( philippin Maynila, espagnol et anglais Manila ), capitale des Philippines.

philippines_fr

Le nom espagnol Manila est une adaptation du nom  en langue locale, le tagalog, de l’endroit où la ville fut fondée, qui se disait Maynilad. Le préfixe may veut dire « caractérisé par, pourvu de » et nilad est le nom local du manguier : c’était donc « l’endroit où poussent des manguiers ». Quand les Philippines sont passées sous domination anglaise, le nom espagnol Manila a été conservé. La forme française Manille avec deux ll est sans doute analogique, cf. plus bas « manille » terme de marine et jeu de cartes.

cdl 2

Les indices

■ le végétal :

indice a 17 05 20il fallait reconnaitre une inflorescence de manguier (Mangifera indica L.), ce que la grande majorité d’entre mes lecteurs ont fait, à croire qu’ils ont tous déjà vu des manguiers en fleurs. Ah! pardon! On me souffle dans l’oreillette qu’il existe un outil ad hoc sur la toile…

 

 

■ une gravure :

Map from “A History of the United States for America  for Schools” 1895

il fallait reconnaitre un galion. Celui-ci, comme le montre la légende  en anglais  que j’avais soigneusement effacée (faut pas déc’, non plus) était espagnol, censé rappeler le Galion de Manille, première ligne régulière maritime transpacifique, entre Acapulco et Manille.

La piste de l’outre Atlantique, sur les traces des conquistadors, a été suivie par plusieurs de mes lecteurs, tandis qu’il fallait se souvenir que les Espagnols s’étaient aussi rendu dans le Pacifique.

 

■ un portrait :

indice d 19 05 20il s’agit du roi Philippe II d’Espagne, en l’honneur duquel furent baptisées les Philippines par Ruy López de Villalobos en 1543.

 

 

 

■ une affiche :

indice 19 05 20tout le monde a reconnu l’affiche réalisée par Dubout pour le film Marius de Marcel Pagnol, représentant une des scènes les plus célèbres du cinéma français ( voire du Monde ), la fameuse partie de cartes.

Mais tout le monde ne savait pas ou avait oublié que les quatre attablés ne jouaient pas à la belote mais … à la manille ! Pourtant, si on écoute bien ce que dit Escartefigue, le doute n’est pas permis ( à 01:25) :

 

■ un objet :

indice c 19 05 20il fallait reconnaitre une manille, « anneau de fer entourant la cheville d’un galérien ou d’un forçat, auquel était attachée une chaîne ».

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s