Le château de Tournoël (répàladev)

Un lecteur qui signe Frédéric a rejoint les « solutionneurs » de ma dernière devinette. Bravo à lui !

Il fallait trouver le château de Tournoël, sur la commune puydômoise de Volvic.

Chateau-Tournoel
Le château … en 1903

Les formes les plus anciennes connues du nom, en latin, sont Tornolium, Turnollia ou Turnoialium. On y reconnait le suffixe gaulois  o-ialum, étudié dans le précédent billet, précédé d’un premier élément -turn.

Pour Albert Dauzat (La Toponymie française, Payot, 1960), s’appuyant sur Joseph Loth, ce radical signifie « hauteur » :

Screenshot_2020-06-24-La-toponymie-française

Ce même radical se retrouve dans les noms de Tournon-sur-Rhône (Ardèche), dont le piton était surmonté d’un château au début du IXè siècle (castro Turnone en 814), du pays de Tournel (Lozère, autour de Saint-Julien-du-Tournel) dont le château du XIIè siècle était noté chastel del Tornel en 1219, avec suffixe diminutif latin -ellu et aussi de la Tournette, point culminant d’un petit massif des Alpes (à Talloires, Hte-Savoie) avec le diminutif -etta. (DNLF*). Tournes (Ardennes), dont le château situé en hauteur sur la citadelle a été incendié, doit probablement sont nom à ce même turno- (DENLF*).

L’hypothèse étymologique mentionnée sur la fiche wikipédia, qui fait le rapprochement de Tournoël avec le diminutif tournelle, « petite tour », ne tient pas pour des raisons chronologiques ( le diminutif tournelle n’est attesté qu’au XIIè siècle tandis que le nom Tornoil apparait dès 995) et d’architecture (le donjon construit en 1200 est tout sauf petit pour l’époque !).

Lors du conflit qui opposa entre 1190 et 1213 Guy II d’Auvergne, partisan de Richard Cœur de Lion, à son frère Robert partisan de Philippe Auguste, le château de Tournoël, dernière forteresse encore aux mains des troupes du premier, fut assiégé et pris par le roi de France, qui en profita pour annexer la terre d’Auvergne. (wiki).

cdl3

Les indices

■ la « statue » :

indice a 21 06 20Saint Austremoine de Clermont , ici représenté sur la châsse de saint Calmin (XIIesiècle), renvoyait bien sûr vers l’Auvergene.  En 1211, « Guy, comte d’Auvergne, détruisit de fond en comble le monastère de Mozac ; il emporta même le corps de saint Austremoine dans une de ses places. À cause de cela, il subit des mesures répressives de la part du roi de France ».

 

 

■ un sceau :

indice d 23 06 20Ce sceau de Philippe Auguste renvoyait à l’époque de … Philippe Auguste.

 

 

 

■ une sculpture :

indice c 23 06 2020Cette œuvre de Thierry Courtadon est faite en  pierre de Volvic

 

 

 

■ un rébus :

indice b 23 06 20jpegLa tour Eiffel, un père Noël : il fallait trouver Pèréfel Tournoël.

 

 

 

*Les abréviations en gras suivies d’un astérisque renvoient à la bibliographie du blog accessible par le lien en haut de la colonne de droite.

Un commentaire sur “Le château de Tournoël (répàladev)

  1. « Les formes les plus anciennes connues du nom, en latin, sont Tornolium »

    Heureusement, on a évité un « château de Torgnole » (qui eût nécessité le père Fouettard à la place du père Noël) !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s