La Gresle (répàladev)

LGF a rejoint TRS et TRA dans la découverte de la bonne solution à ma dernière devinette. Bravo à tous les trois !

Il fallait trouver La Gresle une petite commune du département de la Loire.

gresle

 

Un coup d’œil sur le Dictionnaire topographique du département de la Loire (J.-E. Dufour, 1946) nous permet de lire les formes anciennes du nom :

Capture d’écran LA GRESLE

On voit dans la première forme un dérivé bas latin *acrifoletum, féminin *acrifoleta, « ensemble de houx, houssaie » au pluriel. Le nom est devenu *Gri(f)oledum, féminin*Gri(f)oleda, lequel a été remplacé par le franco-provençal agrele, « houx » (le patois local emploie encore aujourd’hui agròl). Finalement, l’agrele a été compris la Gresle.

On aura noté sur le même document le lieu-dit L’Agrel, à Chirassimont, de même étymologie, qui a gardé son nom intact.

carte La gresle

Les indices

La Gresle est située à une trentaine de kilomètres de Machézal , qui a fait l’objet d’une récente devinette.

■ chef-lieu d’arrondissement : le nom de Roanne, dite Rodumna, Roidomna au IVè siècle, est issu de l’hydronyme pré-celtique *rod, lui-même lié à l’indo-européen *ered, « couler, humidité », accompagné du suffixe –unna. C’est donc le même nom que celui du Rhône, un ancien Rhodannus, et que celui de nombreux autres cours d’eau. La ville tient son nom de la rivière qui la baigne ; après désignation de la ville par l’hydronyme, celui-ci a été utilisé pour nommer un autre village, Renaison attesté Ronnisono au XIè siècle, du nom médiéval de la rivière, Roenna, avec le suffixe latin -ense. La rivière, quant à elle, a perdu son nom et porte le nom de ce village : riparia de Renaisons en 1115, aujourd’hui appelée le Renaison.

■ chef-lieu de canton : le nom de Charlieu (ablas Cariloci en 887, Carilocus et Carolilocus en 946, Carus Locus en 994) est à comprendre comme le « cher lieu »; avec attraction au Xè siècle du nom de personne Carolus. En 1992, un musée de la Soierie s’est installé dans l’ancien hôtel-Dieu de Charlieu, beau bâtiment du XVIIIè siècle.

■ l’arrêté municipal : selon l’arrêté du 6 décembre 2019 rédigé par la commune, « il est interdit aux habitants de décéder à domicile sur le territoire communal les samedi, dimanche et jours fériés pour une durée indéterminée. » Les explications de France 3 à lire et voir  ici.

■ une photo :

indice a 12 01 21 

il s’agit d’un  carré de soie  par Lucien Deveaux intitulé Canards en Roannais. L’important était la soie et le Roannais, pas les canards …

 

 

 

■ la bédé :

indice b 12 01 21 il fallait reconnaître Le Grêlé 7/13.

( bon, c’était plus pour taquiner TRS dont l’intérêt pour la bande dessinée est devenu légendaire en PACA).

Un commentaire sur “La Gresle (répàladev)

  1. Il est temps d’expliciter maintenant le point commun entre La Gresle et l’antique Délos :

    « Le même hiver, pour obéir à un oracle, les Athéniens procédèrent également à la purification de Délos . Jadis Pisistrate, tyran d’Athènes, l’avait purifiée, mais seulement en partie, sur l’étendue de l’île que l’on découvre du temple. Alors on la purifia entièrement. Voici comment l’on procéda. On enleva de Délos toutes les tombes et l’on interdit à l’avenir dans l’île tout décès et toute naissance »

    (Thucydide, III, 104)

    http://remacle.org/bloodwolf/historiens/thucydide/livre3.htm#III

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s