Roque Bugne (répàladev)

Hibou Bleu, TRS, TRA et LGF forment le quatuor des découvreurs de la bonne solution de ma dernière devinette. Bravo à tous les quatre !

Il fallait trouver le quartier et la traverse de Roque-Bugne à Cucuron en Vaucluse.

Cucuron, c’est là, en bas à droite :

local Cucuron

Et Roque-Bugne, c’est ici, en bas à gauche :

roquebugne local

Le nom de Roque-Bugne est une formation du haut Moyen Âge composée de :

  • Roque : d’origine prélatine *rocca, « roc, rocher », roque a pris dès le VIIIè siècle le sens de « maison fortifiée » et même de « château fort », la plupart de ces édifices étant alors construits en hauteur sur un rocher. Le mot a fini par désigner un « château fort » quel que soit son emplacement et a été le plus souvent accompagné d’un déterminant pouvant être le nom du propriétaire.
  • Bugne :  issu du gaulois *bunio, *bunion à l’accusatif, avec le sens de « bosse, renflement », étudié dans le billet précédent, Bugne représente ici le nom ou surnom du propriétaire plutôt qu’un qualificatif (un château en forme de bugne ?). Bugne, variante de beigne, désignait au Moyen Âge (et encore aujourd’hui dans certaines régions) une bosse à la tête à la suite d’un coup et a été utilisé comme surnom (donné à un bagarreur ?) ; le patronyme est encore porté de nos jours.

Le nom de Cucuron, castro Cucurone en 1004, est formé sur une base oronymique pré-celtique *cucc, probablement d’origine ligure, désignant un sommet arrondi et de faible altitude, une petite montagne.  C’est de cette base qu’est issu par exemple l’occitan cuco désignant un tas, un monticule ou une butte, un coteau ou encore une meule de foin. Ici, *cucc est accompagné d’un double suffixe latin –ur-onem.

Ceux qui auront pris la peine de consulter la page wiki consacrée à Cucuron auront lu que « la tradition locale attribue l’origine du nom du village à Jules César, comme nombre de communes provençales. Ce dernier, voyant les habitants du lieu courir, aurait prononcé la locution latine cur currunt ? (Pourquoi courent-ils ?) ».

Le chef-lieu de canton, Cheval-Blanc, doit son nom à l’enseigne d’une auberge dont je parlais dans ce billet il y a déjà plus de deux lustres.

Les deux indices littéraires :

indice a 27 07 2021           indice a 29 07 2021

renvoyaient à deux films (Le Hussard sur le toit de Jean-Paul Rappeneau et Une grande année de Ridley Scott) dont certaines scènes ont été tournées à Cucuron.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s