Le Tournel (répàladev)

TRA et Hibou Bleu ont rejoint LGF sur le podium des découvreurs de la solution de ma dernière devinette. Bravo à tous les trois !

Il fallait trouver Tournel, nom d’un pays historique du bas Moyen Âge, formé de partie de l’ancien Gévaudan, dont le chef-lieu était Tournel, sur l’ancienne commune Saint-Julien-du-Tournel, intégrée depuis 2017 dans Mont-Lozère-et-Goulet, en Lozère.

local Tournel

Le nom du pays est une formation du bas Moyen Âge tardif, sur le nom ancien du château, Tornel. Celui-ci, construit au XIIè siècle, est attesté chastel del Tornel en 1219 ; les seigneurs en portent le nom dès la fin du XIIè siècle : celui de W. del Tornel est mentionné vers 1190. Le nom du château est issu du gaulois turno, « hauteur », muni du suffixe diminutif latin –ellu. Les ruines du château dominent une proéminence rocheuse, justifiant son nom.

cpa tournel

Le toponyme Tournel se retrouve à plusieurs reprises dans le Midi de la France comme à Davignac (Corrèze), Velleron (Vauc.), Bayons (A.-de-H.-P.), Champdieu (Loire), Barjols et ramatuelle (Var), etc. sans qu’il soit possible d’établir sans recherches approfondies s’il s’agit d’un toponyme originel ou d’un patronyme éponyme.

 

Les indices du dimanche

■ À partir de 1307, les barons de Tournel préfèreront s’établir au château du Boy à Lanuéjols, toujours en Lozère. Ce château porte le nom d’une ancienne métairie qui fait référence au métier de bouvier, une des activités qui s’y exerçait. C’est aujourd’hui un centre de post-cure alcoolique (château du Boy, ex-buveurs … : méchant jeu de mots).

■ Les membres de la baronnie cités par wikipedia sont Guérin, chancelier de France et évêque de Senlis, et la troubadouresse Iseut de Capio.

indice a 02 10 2021 Ce détail d’un Village sous la neige, peint par A. Girard en 1926, montrait un clocher pris dans la tourmente d’une chute de neige. Il s’agissait d’une référence aux clochers de tourmente typiquement lozériens qui permettaient aux égarés de retrouver leur chemin dans le mauvais temps.

■ le Chant de la libération, mieux connu comme Chant des partisans, devait inciter à chercher la pochette du disque original pressé en 1957, ce que n’a pas manqué de faire LGF, qui y a donc vu une photo du château de TourneL

partisans tournel

Les indices du mardi

■ La nouvelle commune Mont-Lozère-et-Goulet porte les noms du mont Lozère, point culminant éponyme du département, et de la montagne du Goulet.

■ La troubadouresse Iseut de Capio, de la famille des barons de Tournel, est connue par un tenson, un poème dialogué échangé avec sa consœur Almuc de Castelnou.

indice b 05 10 2021 cette photo représentait Christian Bujeau dans le rôle d’Ethan Grant, dit The Lord, le « super-méchant » de la série télévisée Hero Corp. Le château de Tournel, qu’il utilisait comme résidence, a servi de lieu de tournage.

7 commentaires sur “Le Tournel (répàladev)

  1. Il existait une autre connexion entre l’indice yves-montandesque et le château de Tournel (encore fallait-il l’indice du mardi suggéré par LGF pour le découvrir).

    La musique du « Chant des partisans » a été composée en 1941 par Anna Marly.

    C’est la même qui créa celle de « La Complainte du partisan » (souvent nommée « Le Partisan ») en 1943, dont la reprise par Leonard Cohen enchanta notre jeunesse).

    Or l’auteur des paroles en est Emmanuel d’ASTIER de la Vigerie.

    Par ailleurs, tous les amateurs de SF marvelo-yankee et de ses dérivés ont reconnu, mardi dernier le personnage de The Lord (parodie de Magneto), de la série Hero Corp, imaginée par Simon ASTIER (celui qui joue Gauvain dans la série de son grand frère et qui nous en ressort la même camelote, en changeant les chevaliers loufoco-rotondo-tabulaires en super-héros déchus de leurs superpouvoirs).

    Ensuite, la simple consultation de WP à l’article adéquat …

    [Désolé ! Je n’ai pas trouvé d’interprétation par Tino Rossi, Fernandel ou Armand Mestral, et vais donc priver TRS du plaisir de se gausser une fois de plus de mes goûts en matière de chansonnettes.]

    J’aime

  2. « L’église Saint-Étienne, construite au cours du xixe siècle en style néo-gothique, est caractéristique des édifices cultuels catholiques de la région à l’époque, arborant un incontournable clocher « Donnet » »

    [Article « Le Tourne » (commune girondine) de WP;].

    ———————–
    Décidément, « turno » et « clocher » font bon ménage !

    Monseigneur Donnet, éponyme de ce type de clocher, mérite le détour …

    Quarante-cinq ans évêque de Bordeaux (dont il était une des plus grosses fortunes), il « rénova » une grande partie du patrimoine religieux girondin, ce qui fit dire à Léo Drouyn (à qui l’iconographie du patrimoine local doit tant) :

    « Les fantaisies du cardinal Donnet [ont] fait plus de mal aux églises girondines que la guerre de Cent ans, les guerres de religion et la Révolution réunies. »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ferdinand-Fran%C3%A7ois-Auguste_Donnet#Les_%C2%AB_clochers_Donnet_%C2%BB

    [Le saint homme a eu la particularité d’avoir failli être enterré vivant, quand il avait 30 ans : il était déjà dans son cercueil quand quelqu’un entendit des coups, frappés à l’intérieur de celui-ci …]

    ———————
    Et, puisque nous sommes à Bordeaux, rappelons (en restant dans le sujet) le souvenir de Louis-Urbain Aubert, marquis de Tourny, qui oeuvra à l’aménagement de cette cité, et dont l’œuvre inspira le préfet de gironde Haussmann, quand, plus tard, il se livra 0à l’éventration de Paris.

    « Urbain » : un beau prénom pour un aménageur de cité …

    ———————
    Mais l’heure prandiale s’approche. Il est temps d’aller choisir une bonne bouteille pour le repas dominical (étourneau que je suis, je risque d’oublier et de le faire trop tard). Pourquoi pas un Cos d’Estournel ? (Au fait, il me semble que le toponyme gascon « Cos » n’a jamais été traité ici.)

    J’aime

  3. Comme à l’ordinaire, TRA s’est montré déplorablement burdigalo-centré, oubliant qu’une partie non négligeable de la zone de chalandise de ce blog se situe chez ces maudits Québécois !

    Rappelons donc que la Fontaine de Tourny, qui fut bien jadis un ornement de la cité des Bituriges Vivisques, est maintenant un des hauts lieux, après moult vicissitudes, de la ville de Québec :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fontaine_de_Tourny

    ——————-
    Pour revenir à Le Tourne, rappelons, ,au cas improbable où quelque habitant de ces « quelques arpents de neige », dont parlait Voltaire (auquel il arrivait parfois d’oublier de ne pas être con) lirait ces mots que la commune adjacente se nomme « Tabanac » … et non pas « Tabarnac ».

    J’aime

  4. AMNÉSIE

    Je me souviens vaguement d’un épisode des aventures de Jean Valhardi, dans Spirou, dans les années 50, où Gégène recherche un Tournelle / Tournel, et en énumère un certain nombre (quai des Tournelles, ponr des Tournelless,, etc. ).

    Mais ma mémoire me trahit …

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s