Les indices du mardi 08 novembre 2022

Une fois n’est pas coutume, personne ne m’a donné la réponse à ma dernière devinette.(le 08/11/2022 à 19h15 GMT)

En voici (pour les fainéants etc.) l’énoncé :

Il vous faudra trouver une localité dont les armes parlantes montrent un animal ailé.

Deux hypothèses ont été émises concernant la façon dont « parlent » ces armes : soit de façon parfaitement étymologique soit selon une mauvaise interprétation. C’est cette dernière explication qui est aujourd’hui la plus partagée, puisqu’il semble que le toponyme fasse en réalité référence à une activité des premiers seigneurs du lieu.

Le chef-lieu du canton où se situe cette localité porte un nom indiquant qu’il bénéficiait jadis de certains privilèges.

Un indice :

indice c 05 11 2022

cdl a

Et je rajoute ces précisions et indices :

la légende explique le toponyme par la capture par le fondateur de la localité, au temps de l’occupation romaine, d’un animal ailé qui en deviendra le symbole héraldique. Mais, même si l’endroit était occupé de longue date, la localité elle-même ne sera connue sous son nom actuel qu’au Moyen Âge.

la région où fut fondée la localité portait auparavant un nom signifiant « Haut Pays » dans la langue locale avant de prendre le nom de ladite localité.

■ un indice pour la localité elle-même :

indice a 08 11 2022

■ Ah! je pourrais aussi vous parler d’une chanson où il est question d’un annélide… mais je vais attendre l’éventuelle arrivée de bonnes réponses avant de vous la proposer. [oui, je sais, « annélide », c’est fait rien que pour vous faire cliquer — mais je vous assure que je ne suis pas payé au nombre de clics ! ]

Réponse attendue chez leveto@sfr.fr

Publicité

15 commentaires sur “Les indices du mardi 08 novembre 2022

  1. En ces temps de dérèglement -climatique et économique- l’inflation du pluriel ne fait rien qu’à nuire grave et, dans ces conditions, l’homme âgé se met à fumer* en découvrant ceci :

    Je vous assure que je ne suis pas payé aux nombres de clics !

    L’angoisse alors saisit le malheureux, il craint le choc fatal… et vite, il appelle à sa rescousse une unité spécialisée dans les Salaires de la peur :

    * »Il fume » doit être pris ici au sens de pester, de s’emporter… à celui de rager in petto et non pas selon celui adopté par Elie Faure dans son Esprit des formes :

    C’est beau un homme qui fume, on dirait un dragon**… la femme aussi, surtout quand elle avale la fumée…

    ** A propos de dragon et de fumées « apaisantes », puisse le Brosseur m’éclairer sur le détail suivant :
    Dans Les Invasions barbares, le personnage central, celui auquel je m’identifie sans peine, reçoit la visite de Marie-Josée Croze, une qui fait honneur à sa province.
    Je ne compte plus les infirmières qui, depuis près de deux ans, m’ont visité. Aucune d’entre elles n’avait reçu la formation « correctrice-junkie » ni ne m’a proposé de « chasser le dragon », pratique et formulation équivalentes à « chasing the dragon ».
    Dans le film, vers les 3:20, M-Jo Croze parle de chevaucher le dragon(= « riding the drag »):

    -Pourquoi ça?

    •Hypothèse 1 : l’idée de « chasse/chase » peut s’entendre « à courre ». Dans ce cas, on « chevaucherait le gibier » ?… -Bizarre !
    •Hypothèse 2, à partir de cette définition :

    Drag (noun): A smoke, a cigarette, weed, used when someone is smoking.

    Dans ce cas, au Canada, on « chevaucherait la fumée » ?… – Etrange, non !

    Bref, j’y perds mon québécois !

    J’aime

  2. @Brosseur

    Merci pour toutes vos tentatives qui, bien qu’inabouties, témoignent (à votre avantage) de votre sens de la valeur travail.
    Mais revenons au sujet qui me/nous préoccupe.

    1. L’expression « chevaucher le dragon » n’aurait donc pas cours au Québec ?… OK, si vous le dites.
    Dans ce cas, elle serait -comme qui dirait- un hapax ?

    2. Cette hypothèse est contestée à Machincourt-la-Sceptique… où désormais on préfère y voir quelque chose comme une gourance du dialoguiste qui se sera empiergé grave entre deux expressions : « Chasser (chase) le dragon » et « Ride (chevaucher) the Tiger ».
    Voilà à quoi peut mener le bilinguisme confronté à l’abus de moonshine et/ou de sirop d’érable.
    __________
    Pièces annexes, avec la collaboration de Google :

    •Macron invite les cultureux à « enfourcher le tigre » :

    https://www.brain-magazine.fr/article/page-president/61235-Les-voila-fixes

    •En souvenir d’une « entité volante » issue en ligne directe du Jefferson Airplane :
    Dans l’album DRAGON FLY figure le titre RIDE THE TIGER dont Grace Slick a signé les paroles. Un internaute déchiffre les lyrics :

    This song is about shooting heroin, in the dead of night, looking wild eyed and expectantly for the high that is to come. The tears refer to crocodile tears, a cheap artificial type of the drug. ‘Krocodile tears,’ is a homemade version of heroin made of gasoline and codeine, ‘ salt, carbon and water .’ In the east the pure heroin in use is euphoric, a high of highs, loving or about sharing the love. The tiger is the syringe with it’s black stripes. Sing to the sky.

    The double meaning is making love to a person of Asian decent, preferably high, to ride the tiger and sing to the sky.

    Had to comment, been there done that…

    ___________

    J’ai encore droit à 1 lien et je ne vais pas le mettre en direction de Ride the Tiger, un titre parfaitement oubliable… la preuve : il a fallu que Google me le remette en mémoire.
    Au lieu de cela – et comme je relis à temps perdu La Bruyère- un morceau writé façon Les Caractères… Mais vous vous contenterez d’une cover : la writeuse, désormais ravagée par les breuvages, n’est plus présentable. Aussi lui ai-je préféré une petite mignonne dont la gracilité nous fera oublier les épanchements graisseux de Grace S.

    Question à la con comme je les aime : -Quand le regard de la jeune interprète se tourne vers les feuilles de papier posées devant elle, qu’y lit-elle ?… la partition ou les lyrics ?
    Je penche pour les paroles car, au moment du pont -censément le passage le plus délicat, musicalement- elle ne regarde guère que ses doigts.

    J’aime

  3. @LGF

    Vous noterez avec moi qu’Aristide Bruant, d’ordinaire peu chiche en odonymes –(à caractère prostibulaire ou autres) – n’a pas, cette fois-ci, cédé au street dropping.
    De « tapin » à « tapis », ou l’inverse, il ne s’en faut que d’une lettre… pour qu’alors apparaisse une hirondelle de la Rue du Tapis-Vert

    https://fr.wiktionary.org/wiki/hirondelle_de_la_rue_Tapis-Vert

    P.-S. Félicitations pour votre élucidation… tandis que j’avoue avoir dilapidé une bonne part de mon capital Espérance de vie, à raison de trois fois une (bonne) demi-heure, au seul bénéfice du constat suivant :
    -Si les compétitions sportives de haut niveau ne sont plus de mon âge, mieux vaut pour moi de viser au confortable, de me confronter à un problème dont je sais par avance la solution.

    (à suivre, d’ici une heure ou deux, le temps que je m’organise…)

    J’aime

  4. Quelle localité L de la moitié sud de la France fait parler son blase grâce à des animaux A1, convenablement z’ailés… et notoirement zélés ?… ceci selon deux « meubles » admis à l’armorial.
    On notera que ce toponyme L évoque à l’oreille un autre animal A2, également ptéré et que ce dernier évoque à son tour une ville V, distante de plusieurs centaines de kilomètres, à vol d’oiseau, et dont l’un des symboles de son territoire est un troisième animal ailé A3… un autre -A4- étant une entité chimérique parfois aptère… selon les diverses représentations (graphiques) qu’on a pu en faire.
    Le chef-lieu du canton (CLC) où est située L1 ne se la pète pas avec un blason qui chante. Il lui suffit d’assurer sa notoriété en accueillant un festival de musique relativement important dans sa catégorie.
    Hélas, jamais je n’ai pu m’y rende.
    ________________

    Pour 1 point par bonne réponse, qui sont L, V et CLC ?

    Pour 2 points : si souci de May Day et s’agissant de localisation de logo, quelles sont les deux lettres de l’alphabet aéronautique qui seraient raccord ?… -Oublier PAPA, TANGO, CHARLIE… et même Charlélie avec son Apion sans ailes.

    Pour 5 points et avec les félicitations du jury, extirper de chez You Tube une chanson trad’ qui, à sa façon, cumule les allusions :
    – au transformisme (Cf. certain « meuble » qui vole ou ne vole plus),
    – à l’organologie
    – à une association antique, rivale mais amie de La Chanterelle.
    – à cette branche de l’onomastique qui a nom « mythonymie » et à son incidence en microtoponymie : un lieu-dit d’une commune de Nouvelle-Aquitaine porte le nom (propre) d’une désignation de A4 –(genre « goupil (n.c) et Renardt ») -… avec gentilé ô combien raccord.
    ________________

    -Des indices ?… -Comme s’il en pleuvait ? -OK !

    •D’abord, une pure beauté en eau douce :

    •Un souverain, trois ans avant de visiter (en majesté ?) l’une de ces trois localités, fut couronné roi dans l’une des deux autres.

    •Au sein de l’un de mes derniers commentaires -ceux d’avant ce jour d’hui – s’était glissé, avec un à-propos édifiant, un indice ultraviolent et qui touche à la toponymie de l’un de ces trois lieux, envisagée selon son historicité…

    •L’Air des bijoux selon la Castafiore ?… *

    • Un passage par la Star Ac’ ?…*

    • La fille du maire qui danse dans Le Guépard ?…*

    •Leveto s’en étonnera lui-même mais ces trois endroits figurent dans l’un de ses antiques billets… il y étaient alors envisagés selon un tout autre point de vue.

    •Un indice propre à interroger la morale : -Est-il convenable qu’un maestro dirige l’orchestre avec une tapette à mouche ?… La chose est admissible s’il s’agit d’écrabouiller une mouche à merde… mais s’agissant d’une mouche à miel ?

    *Désolé pour tous les fans de Gounod, de Nino Rotta et de Nikos Aliagas : -On ne m’autorise que 2 vidéos !

    J’aime

  5. Ne désespérez pas, TRS !

    Un dimanche de calme, de repos et de bon repas.
    Un billet de blog à finir d’écrire.
    Une devinette à fignoler.

    Je n’ai découvert votre commentaire que trop tard. Je vais essayer de m’y mettre dès demain.

    J’aime

  6. @Leveto

    Prenez votre temps, j’ai tout le mien…
    Hormis évidemment celui que je consacre à la rédaction d’un ouvrage pédagogique qui fera date : De l’importance de l’oreille dans la pratique sportive de la toponymie
    Extrait :

    Conseils à un jeune débutant dépité

    Tu auras beau marcher, marcher d’un pas nerveux
    Toujours le nez au vent, toujours l’œil aux aguets
    Si rien ne se présente, n’en sois pas malheureux.
    Peut-être cela vient-il de ta feuille fatiguée ?
    D’un ORL sérieux songe à prendre l’attache :
    Qu’il vérifie ton ouie : tympan et trompe d’Eustache.
    … etc.

    Pour le fun et en souvenir des KINKS, un poco de Pow woW : L’ouïe, l’ouïe…

    J’aime

  7. TRS

    Le festival de musique country de Mirande (Gers) m’a permis de me rendre jusqu’à Miélan (id.) et son ancien blason aux trois abeilles de sable (remplacées aujourd’hui par trois ruches). Le nom de cette dernière est un transfert de celui de l’italienne Milano , transfert fait par Eustache de Beaumarchais quand il a fondé la bastide, comme je l’expliquais dans ce billet :

    Eustache de Beaumarchais ( réponse à la devinette du dimanche)

    J’aime

  8. @Leveto
    Pas mal !… et vous méritez largement le score envié de 3/10.

    La moyenne aurait été atteinte en ALFA ROMEO :

    (plus de lien autorisé ; alors…à suivre !)

    J’aime

  9. MIÉLAN/MIRANDE/MILAN(O)

    Présentation des armes du Duché de Milan : aigles (2) et vouivres aptères (2) :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_souverains_de_Milan#/media/Fichier:Arms_of_the_House_of_Sforza.svg

    Pour le reste…
    ■ La cover de Crazy Miranda ?… -Miranda/Mirande (Gers)
    ■ Hélas, je n’ai jamais pu m’y rende ?… -Homophonie assénée et non pas coquille abandonnée.
    ■ Tu auras beau marcher […] trompe d’Eustache ?… -« Eustache de Beaumarchais »… Cf. billet du 3 octobre 2011
    ■ La pure beauté en eau douce ?… -Laurence Treil a tenu le rôle-titre du film La Vouivre
    ■ La Castafiore ?… Le rossignol milanais, celui qui terrorise les tympans.
    ■ Passer par la Star Ac’?… -Encore une affaire d’oreille : Mirande et Miélan se trouvent dans l’<b<Astarac, pays paumé.
    ■ Le Guépard, film ?… Les armes de la famille Visconti montrent une biscione, c’est-à-dire une vouivre/guivre. Elle est alors graphiquement représentée sans ailes.
    ■Le souverain ?… Napoléon est passé par Miélan trois ans après avoir été couronné Roi de Milan… Napoléon & les abeilles !
    ■ La mouche à miel ?… Elle va « miéllant » à Miélan.
    ■ La vouivre Mélusine dans la toponymie ?… à Lusignan, évidemment, où elle a sa rue :

    0330Z RUE DE LA FEE MELUSINE Voie

    Et à Cloué (canton de Lusignan), son lieu-dit :

    79020 Augé (Deux-Sèvres) COTEAU DE LA MELUSINE
    86080 Cloué (Vienne) LA MELUSINE
    72386 Yvré-l’Évêque (Sarthe) MELUSINE

    A Lusignan, les messieurs sont des Mélusins et les dames, des Mélusines !
    Si elles sont toutes aussi jolies/attachantes que cette vouivre-là, sûr que la Com’ de Com’ du Pays Mélusin présente bien des attraits :

    https://i0.wp.com/fr.web.img4.acsta.net/r_1920_1080/medias/nmedia/18/36/08/75/18451041.jpg?zoom=2

    J’aime

  10. Un peu d’Nerval, ça n’peut pas faire de mal :

    Suis-je Amour ou Phébus ?… Lusignan ou Biron ?
    Mon front est rouge encor du baiser de la reine ;
    J’ai rêvé dans la grotte où nage
    la syrène…
    Et j’ai deux fois vainqueur traversé l’Achéron :
    Modulant tour à tour sur la lyre d’Orphée
    Les soupirs de la sainte et
    les cris de la fée.

    Document : L’envol de Mélusine en version ptérodactylée* :

    *Arrivée au stade d’imago, la vouivre poitevine se voit équipée de 20 doigts : 10 pour les mains et 10 autres qui lui sont poussés dans le dos. Migration des orteils ?… La science s’interroge.

    _____________

    Chanson trad’ et transformisme :

    Mélusine et Les Métamorphoses

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s