Cimiez (répàladev)

Jacques C. le premier, TRS ensuite et LGF enfin m’ont donné la bonne réponse à ma dernière devinette. Bravo à tous les trois !

Il fallait trouver Cimiez, nom d’une colline et d’un quartier du haut Nice (Alpes-Maritimes).

La colline domine le Paillon et était occupée primitivement par un oppidum ligure.

Cimiez carte

On relève le nom Cemenelo chez Pline au Ier siècle, Κεμενέλεον chez Ptolémée au IIè siècle, Cemeno sur l’Itinéraire d’Antonin au IVè siècle, civ. Cemenelensium vers 400, Cimella en 999, Cimela en 1010, Chimela en 1028, Chimers et Cimer vers 1150, Chimela en 1152, Cimelensis (adjectif) en 1247, in Cimeriis en 1367, de Cimeriis en 1440. Le nom provençal est Cimié (Trésor du Félibrige).

Le prototype Cemenelum est formé de la racine *kem (qui évoluera en *keb pour donner le nom des Cévennes) accompagnée du double suffixe enelo, dont le second est « sinon exclusivement ligure, du moins fréquent dans le domaine ligure » (ETP*). Il y a ensuite eu haplologie et réduction à *Cimelum attesté au Xè siècle. Mais Cimela ne peut expliquer Cimiez : il a dû y avoir changement de suffixe, –ela étant remplacé par –ariu, le nom s’intégrant ainsi dans une série plus habituelle.

Les indices du dimanche

La paronymie entre « cime » et Cimiez est à l’origine d’une étymologie populaire basée sur les arbres qui couvraient la colline et dont la hauteur extraordinaire leur permettait de toucher le ciel.

CPA-cimiez

… et les arbres gratte-ciel

Les premiers occupants étaient des Ligures de la tribu des Védiantes. La province romaine des Alpes-Maritimes était appelée Vediantiorum ciuitatis par Pline et leur métropole était Cemenelum. Selon X. Delamarre, le nom des Védiantes est basé sur la racine celtique uediu qui signifie « prier », faisant de ceux-ci des « prieurs ».

Après la conquête romaine, la cité Cemenelum deviendra la préfecture de la province des Alpes-Maritimae jusqu’à son remplacement par Embrun au IVè siècle.

indice-a-12-11-2022  Le jour de l’Annonciation a lieu à Cimiez le traditionnel festin dei cougourdoun, un légume non comestible de la famille des cucurbitacées que les Niçois utilisent de nombreuses façons. (clic)

Les indices du mardi

indice a 15 11 2022  La Danse de Chagall et Les Danseuses de Matisse devaient faire penser au musée Henri    indice-b-15-11-2022    Matisse et au musée national Marc Chagall, situés tous deux dans le quartier Cimiez, comme le Conservatoire de musique, danse et théâtre de Nice.

■ Le nom du quartier Cimiez avait fait l’objet de deux paragraphes dans un premier billet en 2014 (dans lequel je déclarais inconnue son étymologie …) et dans un second billet en 2018.

« Ça devrait suffire à vous faire crier victoire ! » : cette exclamation pouvait faire penser à l’origine du nom de Nice. Strabon, au Ier siècle av. J.-C., parle de Νίκαια, repris en latin Nicaea par Tite-Live. C’est de cette dernière forme qu’est issu Nicea, d’où normalement Nicia puis en ancien provençal Niza et enfin, par réduction de l’affriquée Nissa. Il est évident que Nice tire son nom du grec νίκη, « victoire », sous la forme de l’adjectif νίκαια, « qui donne la victoire », à rattacher sans doute au nom d’une déesse de la cité de Marseille, Artémis ou Athéna. Nice rappellerait donc le souvenir d’une victoire remportée par les Marseillais à l’époque où ils fondèrent leur colonie — sans qu’on sache sur qui ils ont remporté cette victoire, peut-être les Ligures ou les Étrusques.

*ETP Essai sur la toponymie de la Provence, Ch.Rostaing, Laffitte Reprints, 1973.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s