La devinette du dimanche 18/12/2022

en retard

 

Aïe ! Aïe ! Bien trop occupé cette semaine pour écrire un billet (déjà que j’ai eu du mal à finir la répàladev !) je passe directement à la devinette hebdomadaire, préparée à l’avance pour le cas où …

 

 

 

Certains de mes lecteurs se souviennent sans doute des billets que j’ai consacrés il y a près d’un lustre aux joca monachorum, ces « plaisanteries de moines » qui, volontairement ou non, modifiaient des toponymes en en corrompant l’orthographe ou en en détournant le sens. Je renvoie les autres à ce billet et à celui-ci.

 Les moines copistes ne sont bien sûr pas les seuls responsables de ces plaisanteries ou de ces maladresses ou erreurs : les notaires ou leurs clercs comme les fonctionnaires chargés des écritures ont aussi leur part de responsabilité.

Un notaire

Un notaire italien, par Giusto Giusti (1406-1483)

La commune de France métropolitaine que je vous propose de découvrir porte un nom absurde issu d’une erreur incompréhensible du fonctionnaire chargé de l’inscrire dans les registres officiels.

Le toponyme en question était depuis longtemps connu et composé d’un nom et d’un déterminant antéposé. Prenant sans doute ce dernier pour un nom de personne, il le plaça en seconde position dans le nom officiel de la commune, sans même prendre la peine de traduire l’ensemble. L’erreur ne fut jamais réparée et la commune porte encore aujourd’hui ce nom absurde, comme si, s’étant appelée « Eine Stadt », elle avait été baptisée « Stadt-Eine » (attention !, l’allemand n’est utilisé ici que comme exemple – pour les non germanophones, « Une Ville » devenant « Ville-Une »).

Le nom du chef-lieu du canton où se trouve cette commune est celui de son fondateur accompagné de celui du cours d’eau qui l’arrose.

Le pays porte un nom dérivé de celui de la peuplade qui l’habitait, lequel nom pourrait être traduit aujourd’hui par « les Insoumis » ou « les Frondeurs ».

Une fois n’est pas commune, mon indice sera un poème :

indice a 18 12 2022

Réponse attendue chez leveto@sfr.fr

 

 

 

 

Publicité

7 commentaires sur “La devinette du dimanche 18/12/2022

  1. Bonjour monsieur Leveto

    je viens de lire ( ou de me farcir) ( très dur à lire , mais intéressant , pratiquement impossible , à mon humble avis ,
    en 2022 , pour un bachelier , aussi bien en style, sujet, mots utilisés )

     
     » Journal d’un curé de campagne  » ( georges Bernanos ) ,de 1936.

    livre difficile à lire … je ne sais pas s’il est au programme des Bac+25 ?

    Enfin , j’ai relevé les toponymes suivants , qui mélangent villes rélles et fictives.
    ——————
    1 NORENTFONTES

    ( j’ai habité à quelques kilomètres)

    actuellement , NORRENT-FONTES
    l’orthographe est donc déjà modifiée .
    ——————————-
    2 AMBRICOURT = village réel ( lieu de l’action )

    ———————————-
    3 HEUCHIN existe en vrai

    ————————————–
    4 LATRILLERE = petit terrain ; rien sur internet
    semblerait plutôt méridional , trille . trille , sud-ouest
    ———————————-
    5 HEBUTERNE vraie commune . mot bien connu depuis jeanne et Modigliani.
    —————————–
    6 AUBIN départements 12 et 64 
    ———————————–
    7 WILMAN , en vrai : WILLEMAN 62770
    ——————————
    8 VERCHOCQ vrai village
    ———————————–
    9 BERGUEZ rien
    sur google 1 BERGES nom : 2 Bergues

    ————————————

    10 DILLONNE = rien
    – n’est pas valide au scrabble !
    -patronyme Dillon
    ——————————-
    11 MEZARGUES = rien ( grand tournant de Mézargues)
    sent le mot du midi :

    mezOargues ( dept 13 )

    12 bois de BAZANCOURT
    rien dans le 62 , mais bazancourt dans la Marne 51
    selon le site de la mairie, vient de basilica et non pas de BAZO
    ————————
    13 haucolte = rien
    ————-
    14 HECLIN = sur internet , première proposition = déclin !

    ————————
    15 EUTICHAMPS = rien , mais Autichamps ( drôme )
    ——————-
    16 BLANGERMONT ( monsieur De BLANGERMONT )
    existe en vrai , à BLANGERVAL-BLANGERMONT

    et enfin RANG-du-FLIERS 62 , ville réelle , dont j’avais déjà cherché l’étymologie ( flamande) lorsque j’avais travaillé à Berck.

    —————-
    Bernanos , apparemment , a mélangé des vrais et des faux toponymes ( souvent du sud de la Loire ) , ce qui
    me semble assez rare.

    Merci , bonne semaine .

    J’aime

  2. lecteur

    Très courageux de se lancer dans la lecture de Georges Bernanos !
    Saviez-vous qu’un de ses fils, prénommé Michel, a écrit un roman considéré comme précurseur du genre science-fiction/fantastique, en l’occurrenceLa montagne morte de la vie , récemment réédité (je vous laisse chercher) ?

    En avant pour le Curé ! :

    Bernanos, comme Balzac dans la Comédie humaine , a beaucoup utilisé des toponymes (et des patronymes) copiés sur de vrais noms à peine modifiés, ce qu’Yves Baudelle appelle des « métaplasmes » dans Bernanos et les noms propres ( peut-être disponible en ligne ici : https://books.google.fr/books?id=Sn_HJtEtaUIC&pg=PA102&lpg=PA102&dq=toponyme+%22berguez%22&source=bl&ots=6B_p7JV9oY&sig=ACfU3U2NboDlfCu-0HbotbWXlEl0hgACUQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjh3sTLg4b8AhUMTqQEHdxFC_cQ6AF6BAggEAM#v=onepage&q=toponyme%20%22berguez%22&f=false )

    1 NORENTFONTES
    ( j’ai habité à quelques kilomètres)
    actuellement , NORRENT-FONTES
    l’orthographe est donc déjà modifiée .

    ♦ Norrent : attesté Norhem en 1182, du germanique noort et heim  : le « village du Nord ».
    ♦ Fontes : sans difficulté, du latin fons, « source ».
    ——————————-
    2 AMBRICOURT = village réel ( lieu de l’action )

    Ambrecourt en 1276, du nom de personne germanique Ambricus et latincortem.
    ———————————-
    3 HEUCHIN existe en vrai

    Hilkinium en 877 puis Hilcin en 1040, de Hilciaco en 1051 et enfin de Helcinio en 1104 : du nom de personne germanique Alekin, Elikin.
    ————————————–
    4 LATRILLERE = petit terrain ; rien sur internet
    semblerait plutôt méridional , trille . trille , sud-ouest

    L’occitan trelha, trilha, « treille », se rapporte soit à la treille caractéristique de la maison soit, le plus souvent, à l’exploitation viticole à part entière. Cette vigne, appelée « treille » était taillée en cordon, et ses rameaux étaient liés par des brins d’osier à des échalas de chêne ou de châtaignier, quand ils ne prenaient pas pour support les branches basses d’oliviers ou autres arbres fruitiers en cas de culture mixte. Ce type de vigne se distinguait de la plantation dite « en foule », où les sarments traînaient à terre, prenaient racine, et étaient séparés de la souche mère pour constituer de nouveaux pieds de vigne. La vigne en treille, plus élaborée, se distinguait de l’autre, plus courante, et est à l’origine de toponymes comme Latrille (Aire-sur-Adour, Landes) et de nombreux La Treille comme à Maraussan (Hér.). Tous ces toponymes sont à l’origine de patronymes comme Treille, Treilles, Latreille, Trille, Latrille etc.
    Un toponyme du type Latrillère (Latrille + suffixe –ère) pourrait désigner une propriété d’un individu nommé Latrille.
    ———————————-
    5 HEBUTERNE vraie commune . mot bien connu depuis jeanne et Modigliani.

    Herbord cisterna en 732-757, du nom de personne germanique Herbod (latinisé Hereboldus) et latin cisterna, « citerne ».
    —————————–
    6 AUBIN départements 12 et 64 

    de Albinio en 961 pour l’aveyronnaise et Albii en 1101 pour la pyrénéenne : du nom d’homme latin Albinus .
    Notons Aubin-St-Wast (P.-de-C.), Albin en 1123, de même étymologie. C’est sans doute celui-ci qui a inspiré Bernanos.
    ———————————–
    7 WILMAN , en vrai : WILLEMAN 62770

    Vileman en 1177 et Villamain en 1293, du nom de personne germanique Willemannus
    ——————————
    8 VERCHOCQ vrai village

    Les formes anciennes (cf. wiki) Evercoc (1177), Vrecoch (1280), Verchoc (1291), Verchok (1294), Viéchocq (1395), Vrechocq (1507), Wercohc (v. 1512), Vercho (1670) (et j’en passe) ne nous sont guère utiles … Personne ne s’est d’ailleurs risqué à expliquer ce nom (ni Dauzat et Rostaing, ni E. Nègre, ni Chaurand et Lebègue … cf. ma bibliographie).

    ———————————–
    9 BERGUEZ rien
    sur google 1 BERGES nom : 2 Bergues

    Le nom de Berguez est sans aucun doute une imitation de celui de Bergues (Nord) avec une finale en z très inhabituelle.
    Bergues (Nord) était Bergan en 944, du germanique berg, « montagne ».
    ————————————
    10 DILLONNE = rien
    – n’est pas valide au scrabble !
    -patronyme Dillon

    J’ai trouvé au moins deux Dillon (à Taizé, Deux-Sèvres ; à Cézy, Yonne), un Château Dillon (à Blanquefort, Gir.), un diminutif Dillonneau au Vigeant (Vienne) et un cours d’eau le Dillon à Henrichemont (Cher). Mais je ne suis pas plus avancé concernant l’étymologie de ces noms sauf à y voir un patronyme Dillon d’origine germanique (attesté sous la forme Dietilo, selon M.-T. Morlet dans son Dictionnaire des noms de famille ) formé sur la racine diet, variante de theod, « peuple».
    Hypothèse toute personnelle : Bernanos aurait pu féminiser en Dillonne le nom de Dillo (Yonne) qui était un Deilocus en 1132, soit un « lieu de Dieu», nom d’une abbaye fondée au XIIè siècle.
    ——————————-
    11 MEZARGUES = rien ( grand tournant de Mézargues)
    sent le mot du midi : mezOargues ( dept 13 )

    ■ la finale argue est le produit du suffixe an-icum qui apparaît dans un triangle Alès, Montpellier, Bagnols-sur-Cèze, à cheval sur les départements du Gard et de l’Hérault. Ce suffixe d’appartenance foncière accompagne le plus souvent un nom d’homme gaulois, gallo-romain ou latin. On peut penser ici au nom d’homme gaulois Metius (d’où Mezin en L.-et-G. et Mezos dans les Landes).

    ■ L’étymologie de Mézoargues (B.-du-R., Misoague en 1093, Mesuaga en 1190 puis Mesiargua en 1475) comme celle de Mèze (Hér., Mesua collis au Ier siècle ap. J.-C. puis castrum de Mesoae en 844) ont donné lieu à deux interprétations :
    ♦ origine pré-celtique : d’une racine mes avec le sens de « marécage » (Ch. Rostaing)
    ♦ origine grecque : d’un composé mesê, « situé au milieu » et ôa, « rivage », l’ensemble ayant le sens de « situé au milieu du rivage ». Hypothèse d’autant plus intéressante que Mèze se trouve dans l’aire du cadastre grec de la ville d’Agde. (Nègre, P. Fabre, F.-R. Hamlin).
    La finale argues de Mézoargues s’explique par l’attraction des toponymes en –argue.

    12 bois de BAZANCOURT
    rien dans le 62 , mais bazancourt dans la Marne 51
    selon le site de la mairie, vient de basilica et non pas de BAZO

    Bazancourt (Marne ) : Basilicae cortis en 948, Basilica curtis en 953 et Basencurtis en 1200, du latin basilica et cortem  : « l’église du domaine » ou « le domaine de l’église ». Il y a eu attraction du nom de personne germanique Basenus , les dérivés en –court étant le plus souvent associés à des noms de personne, cf. la suite. On peut aussi imaginer, avec Dauzat et Rostaing, que les premières formes attestées aient été des latinisations abusives d’un précédent *Basenus cortem incompris.
    Notons un lieu-dit Bazancourt sur la commune de Châtillon (Ardennes) qui était Basencort en 1211 et la commune de Bazancourt (Oise) qui était Basincurtis en 1157, les deux formés sur le nom de personne germanique Basenus.
    ————————
    13 haucolte = rien

    Bernanos invente sans doute ce nom en détournant des noms comme Hautecôte (cf. Nuncq-Hautecôte, P.-de-C.) ou Hautecloque (P.-de-C.)
    ————-
    14 HECLIN = sur internet , première proposition = déclin !

    Bernanos s’est-il inspiré du nom de Hecq (Nord), qui est dérivé du germanique heck, « treillage » (tiens, tiens ..) ? ou bien de celui de Heuchin (P.-de-C. ) formé sur le nom d’homme germanique Halikhem ?
    ————————
    15 EUTICHAMPS = rien , mais Autichamps ( drôme )

    L’hypothèse d’un nom inventé à partir de celui d’Autichamp (Drôme) est la plus vraisemblable, en effet. Le nom d’Autichamp, castrum Alticampi en 1345, est formé avec l’occitan alta, « haute » et chalm, « lande, plateau désert ».
    Le préfixe euti inventé par Bernanos n’apparaît à ma connaissance dans aucun toponyme.
    ——————-
    16 BLANGERMONT ( monsieur De BLANGERMONT )
    existe en vrai , à BLANGERVAL-BLANGERMONT

    ♦ Blangermont : Blaisel ou Mont en 1375, Blanselmont en 1528 et Blangelmont en 1761.
    ♦ Blangerval : Blaisel ou Val en 1341, Blangervalle en 1767.
    Les deux sont formés sur le nom de personne roman Blaeseillus (et attraction tardive du nom de Blangy, P.-de-C.). La locution ou mont signifiait « en haut » et ou val, « en bas ».

    17 et enfin RANG-du-FLIERS 62 , ville réelle , dont j’avais déjà cherché l’étymologie ( flamande) lorsque j’avais travaillé à Berck.

    Attesté Le Rencq de Faez en 1479 et Rencq-du-Fliez en 1512
    Ce nom est sans doute à comprendre comme un ancien * Rein-Vliet  : du germanique rin, Rinne , « rigole, fossé », associé à un dérivé d’un étymon néerlandais flet, fliet, vliet, « flot », avec le sens de « fossé » en Flandre.
    —————-

    J’aime

  3. merci pour l’information sur l’oeuvre du fiston ( d’autant que j’ai bien aimé la science-fiction , lorsque j’étais plus jeune)

    je savais surtout qu’un arrière-petit-fils ( faux «  » » » antifasciste «  » » » » ) avait tenté d’assassiner
    un policier ( noir ) ,en mettant le feu au véhicule..

    et que par piston familial et politique , la peine fut très, très, très légère.

    J’aime

  4. jsp

    Du temps (que les moins de vingt quarante ans etc…) où j’étudiais à Toulouse, il y avait une péniche-bar, amarrée là (ou pas loin, mes souvenirs sont un peu flous ), qui, dans un décor de pub anglais, servait de la Guinness à la pression, une rareté à l’époque. On y finissait quelquefois nos soirées après une toile … mais le prix était quand même trop élevé pour qu’on en fasse notre quartier général.
    Ah ben, c’est malin ! Me faire remonter tous ces souvenirs … Mais où sont les bières d’antan ?

    J’aime

  5. à Leveto : et la galerie du Château d’eau , c’était le temps de Dieuzaide, il y avait de belles expositions de photos, surtout du noir et blanc

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s