La Ricamarie, ancienne Tiregarne (répàladev)

LGF est le seul (ça devient une habitude) à m’avoir donné la bonne réponse à ma dernière devinette. Bravo !

Il fallait trouver La Ricamarie, une commune du département de la Loire, anciennement appelée Tiregarne.

local-La-Ricamarie

Nous disposons, grâce au Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire de Jean-Édouard Dufour publié à Mâcon en 1946, des formes anciennes du nom suivantes :

Apud Tiragarne et Solore (1388) ; Iter tendens de Sancto Stephano apud Tiragarne… Versus domum Andree Raquamer (1388) ; Terra Andree Raquamer (1408) ; Apud Tiregarne (1408) ; Johannes Fabri de Tiregarna (1408) ; Andreas Fabri de Tireguerna alias Recamier… La Recamari parrochie. Sancti Stephani de Furano… La Raq… (1454) ; Apud la Racamary (1454) ; Johannes Recamery habitator loci de la Reramary (lire Recamary) alias de Tirigama (lire Tirigarna)… (1454) ; La Recamari (1455) ; La Recamari (1516) ; Le lieu de la Riquemarie paroisse de Saint Estienne (1638) ; Laricamarie (XVIIIe siècle, chez Cassini).

CASS RICAMARIE

Carte de Cassini  (feuillet 88 – Saint-Marcellin –1767) : Laricamarie en un seul mot

Le lieu-dit à l’origine de la commune a donc d’abord porté le nom de Tiragarne puis Tiregarne formé sur l’occitan tira, « tire », et garno, « ramée de pin ou de sapin, branche de mélèze, bois pour chauffer le four, cépée » : il s’agissait donc d’une forêt de conifères exploitée pour son bois. On tirait ici le bois de la sapinière comme on tirait ailleurs le vin de la vigne.

Dès la fin  du XVe siècle, la terre deviendra – au moins dans les textes, mais peut-être l’était-elle déjà avant – la propriété d’un nommé Andree Raquamer et en portera le nom, La Recamari.

Le nom moderne La Ricamarie est donc la Récamière, propriété d’un nommé Récamier, avec le suffixe franco-provençal –eri (français –ière) conservé à tort dans le nom français.

Le lieu-dit ayant vu sa démographie et son importance fortement augmenter du fait de l’exploitation de plusieurs mines de charbon fut élevé au rang de commune en 1843. Un document de la Compagnie des Mines de 1848 portera le nom de La Rycamarie. Quelques érudits locaux imaginèrent une étymologie de ce nom selon le latin rica mina ou riacminera, « riche mine », sans fondement vu les formes anciennes.

CPA Ricamarie cheval mine

Bienheureusement, Rubis n’a pas connu ça !

Le patronyme Récamier est quant à lui formé sur le verbe de l’ancien français récamer, « broder », et désignait celui qui faisait profession de broder, le brodeur.

cdl a

Les indices

■ les habitués de mes devinettes ont peut-être remarqué l’utilisation d’une police verte pour introduire les indices à la place de la couleur bleue habituelle. Il s’agissait d’une allusion à la couleur verte indissociable du maillot des footballeurs de Saint-Étienne, dont La Ricamarie est limitrophe.

indice a 15 01 2023 ■ ce portrait de Juliette Récamier (François Gérard, 1805) donnait, par le patronyme du modèle, quasiment la réponse.

■ le premier tube des Bee Gees (1967) intitulé New York mining disaster était censé orienter les recherches vers les bassins houillers et les mines de charbon. Le avril 1857, un accident au puits Saint-Mathieu (ou des Littes) de La Ricamarie fit sept morts par asphyxie. Le charbon, la couleur verte, Récamier … tout était dit ! (Je laisse les curieux lire la page wiki en anglais consacrée à cette remarquable chanson des Bee Gees, beaucoup plus complète que la page française).

logo mineur ■ le cul de lampe qui annonçait les indices du mardi (là aussi en vert) rappelait qu’on cherchait une commune minière.

■ l’épisode sanglant reste dans les mémoires sous le nom de fusillade du Brûlé et eut lieu le 16 juin 1869 quand l’armée ouvrit le feu sur les civils protestant contre l’arrestation de mineurs grévistes et fit quatorze morts. Victor Hugo ne manqua pas de rappeler l’épisode dans un poème intitulé Misère :

Partout la force au lieu du droit. L’écrasement

Du problème, c’est là l’unique dénouement.

Partout la faim. Roubaix, Aubin, Ricamarie.

La France est d’indigence et de honte maigrie.

On prétend également qu’Émile Zola se serait inspiré de cet épisode pour son Germinal.

Enfin, le chansonnier Rémy Doutre (1845-1885) écrivit à ce sujet la chanson La Ricamarie

Soldats, quand vous frappez l’ennemi de la France
Dans un loyal combat, vous êtes des héros ;
Mais quand vous massacrez vos frères sans défense,
Vous n’êtes plus soldats, vous êtes des bourreaux.

(je renonce à vous proposer les interprétations qu’on trouve de cette chanson sur la toile. En revanche, je vous propose de jeter un œil à cette page).

Publicité

3 commentaires sur “La Ricamarie, ancienne Tiregarne (répàladev)

  1. brosseur

    La Ric’ ne me semble pas très heureux comme surnom (oui, je sais qu’il ne date pas d’aujourd’hui).

    PS vous faites du lobbying pour Air France ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s