Les indices du mardi 25/10/2022

Il n’aura pas fallu longtemps à TRS pour me fournir les réponses à mes dernières devinettes, tandis que TRA ne m’a donné que la première.

Voici un rappel de l’énoncé, pour les flemmards qui n’auraient pas cliqué sur le précédent lien :

Les deux toponymes à trouver concernent des lieux de France métropolitaine.

Lettrine-1- Le premier nom à trouver complète celui d’un type de relief particulier, comme « bidule de Machin », où « bidule » est un type de relief et « Machin » le nom qui nous intéresse, variante du mot du jour.

Cet endroit se situe à l’extrémité d’un quartier périphérique d’une ville et est contigu à d’autres reliefs du même type, dont ceux de la commune voisine, l’ensemble étant connu sous les noms de « les bidules de Laville », « les bidules de Lavillevoisine » ou le « massif des Bidules ».

Le nom du quartier où se situe l’objet de la devinette rappelle la fraîcheur de son climat.

indice a 22 10 2022

Lettrine-2-233x300 Le deuxième nom à trouver, bien sûr lié au mot du jour, est celui d’un endroit d’une ville qui ne subsiste plus aujourd’hui que dans le nom d’une de ses rues. C’est pourtant là, dans des abris troglodytiques creusés dans la falaise, que les premiers habitants se mettaient à l’abri durant l’hiver … tandis qu’aujourd’hui, en été, au pied de celle-ci, on voit surtout des touristes.

Le nom de la ville indique qu’elle est issue de défrichements gaulois.

NB on trouve sur la toile plusieurs orthographes pour le toponyme à trouver. Toutes seront bien entendu acceptées comme réponse.

indice b 22 10 2022

Et voici les traditionnels indices du mardi, dans l’ordre, façon rébus ou à-peu-près (ben oui, des fois je m’amuse) :

indice a 25 10 2022

indice c 25 10 2022

Réponses attendues chez leveto@sfr.fr

 

PS publication de ce billet un peu plus tôt que d’habitude. Je présente mes excuses à ceux qui comptaient profiter de la soirée pour continuer leur recherche. Mais, bon, c’est moi le boss.

Bals et bauç

Bals, parfois bauç, est un oronyme méridional désignant un escarpement de rocher ou de montagne, un promontoire, dont le sens s’est parfois étendu à celui de petite falaise vue d’en haut, abîme, précipice, ravin, gorge. C’est ce sens de précipice qu’a pris par exemple le mot féminin balse en haute Ubaye, où il est toujours vivant.

Issu d’une racine pré-indo-européenne *bal, variante de *pal, on suppose que c’est par le ligure que bals (ou bauç) est entré sur notre territoire, étant donné sa présence prépondérante dans le Sud-Est. Sa fréquence dans la toponymie et le fait qu’il soit toujours employé  dans les parlers régionaux impliquent qu’il a été repris par les Gaulois.

Il a pu y avoir télescopage avec le latin balteus : au sens premier de « ceinture » qui, par les sens possibles de bordure, chemin de ronde s’est appliqué aux corniches de falaises, aux passages escarpés et enfin aux escarpements rocheux ; ou bien au sens second de gradin d’amphithéâtre, où le passage du sens architectural au sens oronymique s’explique par l’idée de « terrasse » et donc de rocher en surplomb (cf. le même processus pour l’étymologie de puy ou puech).

Cette racine a fourni des toponymes en bals, en bau ou bauç. D’autres variantes bar, ber, bor, etc. du même pré-indo-européen *bal seront (peut-être) étudiés plus tard.

Bals

C’est de la racine originelle que sont issus les noms du Mont Bal (A.-Mar., 2830 m, sur la frontière italienne), de la crête des Bals (à Val-d’Oronaye, A.-de-H.-P.) du Grand Bals à Ristolas (H.-A.) et de nombreux lieux-dits comme Bals à Alzen (Ariège), Les Bals au pied d’une falaise à Rennes-le-Château (Aude), En Bals à Blan (Tarn) etc. Plus rare, la forme balse apparait dans le nom de la Crête des Balses (Pelvoux, H.-Alpes), du lieu-dit Les Balses (Saint-Germain-de-Calberte, Loz.) et de quelques autres.

Ce radical entre en composition dans le nom de Balmont (H.-Savoie) et dans celui de Bessèges (Gard, Balseguis en 1318, avec le gaulois segia, de sego, « force ») et de Balsiège (Loz.). Enfin, accompagné d’une variante *duk de l’oronyme pré-celtique *tuk, on trouve les noms du Truc de Balduc (Loz.) et du Golfe de Beauduc en Camargue ainsi que ceux, avec un a euphonique intermédiaire, de Balazuc (Ardèche, avec passage du d intervocalique à z) et de Balaruc-le-Vieux et Balaruc-les-Bains (Hér .) avec rhotacisme.

Balaruc le Vieux

Le nom Balaruc concernait à l’origine le vieux village bâti sur un promontoire rocheux

 

Bau ou Bauç

C’est bien entendu ici qu’il faut ranger Les Baux-de-Provence, en occitan Bauç de Provença (B.-du-R., Balcium en 960) et des lieux-dits comme Les Baux à Chambonas (Ardèche) sur un promontoire dominant le cours du Chassezac, Les Baux à Poussan (Hér., Baulx en 1630), le ruisseau des Baux Hauts à Opia (Hér .) etc. Ces formes ont conservé la consonne finale de bauç qui, sentie comme la marque du pluriel, a entraîné le pluriel de l’article défini. Encore un exemple, s’il était nécessaire, de l’écrasement d’une culture par une autre

CPA chateau Baux

Les ruines du château sur la falaise qui a donné son nom aux Baux-de-Provence

D’autres noms existent comme la Bau, un gouffre à Finestret (P.-O.), Les Bauds à Pierrevert (A.-de-H.-P), etc. L’agglutination de l’article a donné Labau à Rodès (P.-O.) et à Valflonnès (Hér.). En Ariège, le Baup, dont le p ne se prononce pas, affluent du Salat est un ancien Bal (en 1268).

Le diminutif a fourni son nom à Baucels (à Moulès-et-Baucels, Hér., connu d’abord sous la forme simple Baucio en 1151 puis sous la forme diminutive Beaucellis en 1293), sur la pente inférieure de la montagne des Cagnasses. On connaît également Le Beausset (Var) et Le Beaucet dans les monts du Vaucluse.

CPA Le Beaucet 84

L’ermitage Saint-Gens au pied de la falaise qui a donné son nom au Beaucet (Vaucluse)

Prolongé par le suffixe (i)s-one, ce radical a abouti au nom du suc de Bauzon (1471 m, à Saint-Cirgues-en-Montagne, Ardèche) et de la Croix de Bauzon (1538 m, à Mayres, Ardèche), etc.

Une variante se retrouve, sous la forme baou, dans des noms comme Les Très Baous à Valleraugue (Gard), un hameau dominant la ville de 150 m, où Très peut avoir le sens de « trois » ou bien de « au-dessus des » ; le Baou de l’Aigle à Puyloubier (B.-du-R.) ; le Rocher des Baous aux Castagnès (Hér.) ; la Serre Baou à Fozières (Hér.), le Baou Trouca (troué) de la chaîne de l’Étoile au nord de Marseille et bien d’autres.

Enfin, une mauvaise compréhension de l’occitan a donné, entre autres, le nom d’Envaux, parfois écrit Enveaux, à Castelnaud-la-Chapelle (Dord., Embauç en occitan).

 

herge-.-carte-double-tintin-point-d-interrogation_2069395

 

Les devinettes

Pour me faire pardonner l’absence de devinette lors du dernier billet dominical, je vous en propose deux ce soir, que je classe dans un ordre très subjectif de difficulté croissante.

Les deux toponymes à trouver concernent des lieux de France métropolitaine.

 

Lettrine-1- Le premier nom à trouver complète celui d’un type de relief particulier, comme « bidule de Machin », où « bidule » est un type de relief et « Machin » le nom qui nous intéresse, variante du mot du jour.

Cet endroit se situe à l’extrémité d’un quartier périphérique d’une ville et est contigu à d’autres reliefs du même type, dont ceux de la commune voisine, l’ensemble étant connu sous les noms de « les bidules de Laville », « les bidules de Lavillevoisine » ou le « massif des Bidules ».

Le nom du quartier où se situe l’objet de la devinette rappelle la fraîcheur de son climat.

indice a 22 10 2022

Lettrine-2-233x300 Le deuxième nom à trouver, bien sûr lié au mot du jour, est celui d’un endroit d’une ville qui ne subsiste plus aujourd’hui que dans le nom d’une de ses rues. C’est pourtant là, dans des abris troglodytiques creusés dans la falaise, que les premiers habitants se mettaient à l’abri durant l’hiver … tandis qu’aujourd’hui, en été, au pied de celle-ci, on voit surtout des touristes.

Le nom de la ville indique qu’elle est issue de défrichements gaulois.

NB on trouve sur la toile plusieurs orthographes pour le toponyme à trouver. Toutes seront bien entendu acceptées comme réponse.

indice b 22 10 2022

 

Réponses attendues chez leveto@sfr.fr