Entrez dans la danse !

De nombreuses danses doivent leur nom au pays ou à la ville qui les mit à l’honneur.
Passons sans nous y arrêter sur l’allemande, l’anglaise  (une « ancienne danse assez vive», selon le Grand Robert), l’aragonaise ( aujourd’hui la jota), la bergamasque, la java (même si l’étymologie toponymique en est douteuse), la mauresque, la polonaise ( et son équivalent la polka ), la scottish, la sicilienne, la tyrolienne et la varsovienne qui ne font pas mystère de leur origine.

Il ne faut pas chercher trop longtemps  non plus pour découvrir l’origine du boston ( Boston, Massachusetts, USA), du charleston (Charleston, Caroline du Sud, USA), de la cracovienne ( Cracovie, Pologne) et de la tarentelle ( Tarente, Italie ).

Un peu plus compliqué, peut-être, avec la forlane qui nous vient de Forlì *, une ville italienne d’Émilie, et qui va nous emmener loin …  Ceux qui ont cliqué sur le lien auront appris que Forlì est un ancien forum Livi mais seront restés sur leur faim: qui était donc ce Livi ? Il s’agissait de Caius Livi Salinator, un consul de la République romaine qui fonda la ville en 188 av. J.-C. « Nous voilà bien avancés ! », me direz-vous. Un pas de plus en avant, alors : ce Livi-là était le fils de Marcus Livius Salinator, l’inventeur de l’impôt sur le sel, d’où son surnom . Ça y est, vous y êtes là? La gabelle, les gabelous, les impôts, la fraude fiscale, les factures salées, Bygmalion, les Balkany, tout ça … Laisse aller, c’est une forlane !  J’en ai une autre : quand on sait que Ivo Livi a choisi de s’appeler Yves Montand, on ne s’étonnera pas que les impôts ne vont jamais que croissant.

La habanera nous vient de La Havane (Cuba) et la malagueña de Malaga ( Andalousie, Espagne). La mazurka doit son nom à la Mazurie, une province polonaise proche de la Baltique. Le nom de la sardane — un mot qui ne date en français que du XXè siècle — est emprunté au catalan sardana ( 1552) lui-même variante probable de cerdana ( de cerdà) , « originaire de Cerdagne ». Un rapide sondage dans mon jeune entourage m’ a confirmé que Charles Trenet était bien mort : pour eux, cela ne faisait pas l’ombre d’un doute, la sardane nous venait de Sardaigne.

Je ne reviens pas sur la gavotte qui a fait l’objet d’une devinette et est à l’origine de plusieurs billets dansants (dont la  réponse à la devinette ).

Reste le flamenco. Le mot est indubitablement espagnol et signifie « flamand ». Les raisons qui ont poussé les Espagnols à qualifier de « flamande » une danse de Gitans sont peu claires. Certains auteurs nous expliquent que ce sont les Gitans des Flandres, arrivés en Espagne à la suite de Charles Quint ( 1517 ) qui ont popularisé cette danse ; d’autres  pensent qu’elles existait sur le sol espagnol  bien avant l’arrivée des Flamands (Ô nationalisme, que d’hypothèses on commet en ton nom!)  mais que ceux sont eux qui, la trouvant à leur goût, l’ont élevée au grade d’art et lui ont laissé leur nom.

* L’origine selon le nom du  « Frioul, pays vénitien — d’où friulana, frulana, forlana — » donnée par l’Universalis et reprise par le Larousse ( ou l’inverse ?) ne s’appuie sur rien de sûr.

cul-de-lampe-03

P.S. D’autres danses doivent leur nom à leur « inventeur » ( si vous me le demandez gentiment, je vous dirai lesquelles ) ou au mouvement qui les caractérise ( même remarque ) mais saurez-vous me dire laquelle doit son nom à un personnage de fiction ? Komdab, réponses à leveto@sfr.fr, même si je m’aperçois maintenant que la réponse est aisément accessible sur la toile.

 MISE À JOUR DU 14 JUIN 2014

Il semble  que vous ayez besoin d’un indice pour résoudre ma petite devinette. Le voici donc :

1-devinette-danse-300x131

En fait, vous en avez deux pour le prix d’un. Amusez-vous bien.

CLAP DE FIN

La solution a été donnée par votre serviteur le  15/06/2014 à 21:10