Mais où va Le Monde ?

Ce tout petit billet d’humeur pour signaler ce qui me semble être une censure pure et simple de la part de la rédaction du journal Le Monde.

Suivant plus ou moins assidûment le compte touiteur des correcteurs du Monde.fr, j’ai pu lire ce message — que j’ai pu conserver grâce à une  capture d’écran :

La presse : le gouvernement « bouscule » le code du travail… C’est peu de le dire : « semaine de soixante heures dans certains secteurs » ! A quand le retour des punitions corporelles, des retenues sur salaire et des ergastules ? Et, bien sûr, l’interdiction du droit de grève.

Eh bien, figurez-vous que ce touit qui sonnait comme une alerte, une mise en garde contre les dérapages (in)contrôlés du gouvernement, a disparu comme par enchantement…  !

Mais où va Le Monde, donc ? J’avoue ne plus trop m’y retrouver et finalement, je crois que je continue à l’acheter plus par fidélité nostalgique que par accord avec sa ligne éditoriale ( ah ! Ces unes pipeul ! …).

Et, en effet, il faudra rester extrêmement vigilants à la sortie de la crise pour que ces lois «  provisoires » ne restent pas gravées dans le marbre ( un peu comme certaines lois dues à l’état d’urgence post-attentats qui ne sont toujours pas levées… ).

Farem tot petar, macarel !

farem tot petar