Flims, CH (répàladev)

Personne n’a rejoint TRA et LGF sur le podium des découvreurs de la réponse à ma dernière devinette.

Il fallait trouver Flims, une commune du canton des Grisons en Confédération helvétique ou Suisse.

Pour ceux qui ont raté les cours de géo à l’école, la Suisse, c’est là :

carte_Suisse

et le canton des Grisons, ici, complètement à l’est :

26cantons Suisse

Son chef-lieu, Coire (allemand Chur), est en rouge sur cette carte :

CHUR grisons

Et enfin, Flims, à l’ouest de Chur :

FLIMS

Maintenant qu’on sait de quoi on parle, passons aux choses sérieuses :

■ pour couper court aux réclamations, je rappelle que rien, dans l’énoncé, n’empêchait de chercher un lieu hors de France. Quand c’est le cas — reportez-vous aux précédentes devinettes — je précise toujours qu’il faut chercher un lieu « de France métropolitaine ».

Flims (romanche Flem) : son nom est attesté Fleme en 765, du latin flumen, « cours d’eau, rivière, fleuve ». Le paysage est caractérisé par des rivières et des lacs (par exemple le lac La Cauma).

Grisons (canton des) : le nom de ce canton est une référence à la Ligue grise, une des trois ligues territoriales qui formèrent une alliance entre 1471 et 1524 contre la maison des Habsbourgs. Le nom de Grisons vient de la couleur des vêtements que portaient alors les autochtones, confectionnés avec la laine grise des moutons des Grisons. Le nom allemand Graubünden signifie plus explicitement « ligue grise ».

Coire (allemand Chur, romanche Cuira, italien Coira), chef-lieu du canton des Grisons : la région, alors occupée par les Rhètes, fut conquise par les Romains en 15 av. J.-C. et dès lors appelée Rhétie. C’est au IIIè siècle, sous l’empereur Dioclétien, que la colonie appelée curia Raetorum, « curie des Rhètes », fut érigée en capitale de la Rhétie première. Le terme « curie » est à prendre ici dans son sens antique de « division de la tribu ». C’est du latin curia que vient le nom de Coire.

Rhétie : le nom des Rhètes leur aurait été donné par leurs voisins celtes et signifierait « hommes de la montagne », selon une racine celte *rait-, « hauteur, montagne », à rapprocher de ratis, « rempart », qui a donné son nom à l’île de Ré qui apparaissait aux premiers marins haute comme des remparts comparée à ses voisines. Un lien avec la déesse Reitia des Vénètes n’est pas assuré. Quant à un supposé Raetus éponyme avancé par Pline l’Ancien en 70, il n’est qu’une légende répondant à la mode de son temps des héros éponymes. (wiki anglais).

■ une autre commune de Suisse porte un nom issu lui aussi du latin flumen. Il s’agit de Flums, du canton de Saint-Gall, attestée Flumini en 765. Son nom m’a semblé trop proche de sa racine étymologique et donc plus facile à trouver (et TRA ne me contredira pas qui m’a d’abord proposé ce nom avant l’autre) pour que j’en fasse une devinette.

60px-Asterism.svg

Les indices :

indice c 29 05 2022 ■ cet écheveau de laine grise devait orienter vers … la laine grise des moutons des Grisons.

indice a 29 05 2022  ■ Guillaume Tell, la Jeanne d’Arc suisse.

indice b 31 05 2022 ■ un mouton gris : pour les Grisons. Bis repetita

indice a 31 05 2022  ■ il fallait reconnaitre le sol carrelé et les sièges du Giger Bar de Coire, décoré par H. R. Giger, le créateur, entre autres, d’Alien.