8 commentaires sur “Arrouaise en Picardie

  1. Comme vous le constatez, je n’arrive plus à publier d’article.
    Je ne comprends pas ce qui se passe.
    Il ne s’agit pas d’un problème de liens hyper-textes puisque j’ai essayé de publier mon article sans aucun lien.
    Bien entendu, le service technique du Monde.fr est aux abonnés absents.
    Et moi, au trente-sixième dessous.

    J’aime

  2. Leveto, remontez de quelques dessous je vous en prie. En attendant le retour de la technique, pourquoi ne pas essayer de publier votre article en commentaire ? Nous le lirons avec tout autant de plaisir ! (et de malice j’espère, puisqu’il parle des Picards !)

    J’aime

  3. Zerbinette est de bon conseil. Comme toujours.

    Quant à moi, je ne peux que constater la piètre organisation des services sanitaires de par chez vous.
    « Le SAMU d’Orange », celui dont vous tiriez gloriole, que fait-il maintenant ?… La sieste encore, à cette heure déraisonnable ?… Il regarde le foot ?… Il défile avec les intermittents dont il se sent soudain si proche ?

    Plus sérieusement, avez-vous pensé comme vos sarcasmes d’un autre jour avaient pu alerter la CCPPP (Commission de contrôle picarde des propos provençaux) ?
    Ce sont de rudes gaillards, sévères et austères, appliqués à la tâche et, ainsi que je les connais, je ne doute pas d’eux: ils vous ont déjà fiché.

    J’aime

  4. Merci pour vos encouragements, Zerbinette et TRS!

    Publier mon article en commentaire ?
    Vu le nombre de liens, d’illustrations dont une carte scannée spécialement pour l’occasion, c’est mission impossible!

    J’aime

  5. Pour prendre votre mal en patience, dites-vous que vous êtes un peu dans la situation des voyageurs qui repoussent leur déplacement en raison d’une « gêne occasionnée ».

    D’accord, il est plus facile de prendre son mal en patience lorsque l’attente est due à une grève (supposée justifiée et utile) que lorsqu’elle est due à un dérangement technique et au mutisme de ceux qui sont censés y mettre fin.

    Mais bon. Si ça peut vous rassurer : je pense que nous aurons autant de plaisir à lire votre billet demain (voire après-demain si nécessaire) que nous en aurions eu aujourd’hui. Ce n’est que partie remise.

    J’aime

  6. Leveto, votre billet n’est toujours pas publié, mais néanmoins vous m’avez déjà interpellée avec votre Arrouaise, dont je n’avais jamais entendu parler auparavant et sur laquelle j’ai commencé à m’interroger, sa forêt, son abbaye…
    J’attends la suite, mais sans impatience, je m’en voudrais de vous « mettre la pression » !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s