Loigny-la-Bataille ( réponse à la devinette)

Ma dernière devinette n’a pas résisté bien longtemps à un intrus.

Il fallait trouver le nom de Loigny-la- Bataille (Eure-et-Loir).

Le 2 décembre 1870, lors de la guerre franco-prussienne, les troupes du grand duc de Mecklembourg, inférieures en nombre, y remportent une victoire sur l’armée de la Loire du général d’Aurelles de Paladines qui leur ouvre la route d’Orléans.  L’armée de la Loire était accompagnée d’un Corps Franc, celui des Volontaires de l’Ouest formé des anciens zouaves pontificaux, dont le régiment avait été licencié l’année précédente puisque les États pontificaux qu’il était chargé de défendre ont disparu lors de la réalisation de l’Unité italienne.

Zouave-pontifical-167x300

Un zouave pontifical

Ce sont ces zouaves qui se firent remarquer en chargeant  plusieurs fois à Loigny sous la bannière du Sacré-Coeur. Leurs petites victoires et leur bravoure ( tous les porte-drapeaux furent tués), sans effet sur l’issue du combat, eurent malgré tout un grand retentissement dans l’Armée et dans l’opinion publique.

-La_bataille_de_Loigny_C_Castellani_-1879-

Les zouaves pontificaux à La bataille de Loigny,

Charles Castellani (1838-1913), 1879, Musée de l’Armée, Paris.

Réfugié à Poitiers durant l’occupation de Paris par les Prussiens en 1870, Alexandre Legentil , un riche drapier parisien, peut y voir la bannière tachée du sang des zouaves et lance le projet pour édifier la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre.

Ce projet deviendra le « Vœu national » qui aboutira au monument montmartrois bien connu ( d’où le « destin monumental » de l’énoncé de la devinette. ah ah.).

culdeco

Les indices ?

Un pont pour orienter vers un … pont.

Une pomme pour orienter vers l’Alma, une rivière de Crimée sur les rives de laquelle eut lieu la célèbre bataille du 20 septembre 1854, et dont le nom signifie « pomme »  en tatar de Crimée ( On trouve le long du fleuve beaucoup de vergers de pommiers, nous dit wiki.)

Pont + Alma = le Zouave, pardi !

Ah! Vous ne parlez pas le tatar de Crimée? Désolé. Si j’avais su je vous aurais infligé ça :

mais c’eût été trop facile!

culdecoLes grandes batailles des siècles derniers, ceux des conflits napoléoniens entre autres, ont laissé de nombreuses traces toponymiques, on l’a vu dans le précédent billet.

En référence à des batailles plus anciennes, Ivry (Eure) fut appelée Ivry-la -Bataille en 1787 comme Arques ( Seine-Maritime) fut nommée Arques-la-Bataille en 1882, toutes deux en souvenir des batailles livrées là, au cours des guerres de Religion, par Henri IV en 1589 puis 1590.

D’autres batailles encore plus anciennes, dont le souvenir n’est transmis généralement que par la tradition orale, apparaissent dans quelques toponymes. C’est le cas à Vouillé ( Vienne ) souvent appelé Vouillé-la-Bataille en souvenir de la victoire, en 507, de Clovis sur Alaric II, roi des Wisigoths. Et, symbolique s’il en est, c’est à Vouneuil-sur-Vienne ( Vienne), que l’on trouve un lieu-dit Moussay-la-Bataille, où se serait déroulée la bataille de 732 où Charles Martel arrêta les Arabes.

On aura remarqué que ce sont généralement des victoires qui sont commémorées, ce qui se comprend aisément, mais les conseillers municipaux de Loigny-la-Bataille ont choisi en 1901 de s’enorgueillir d’une défaite …

Tout bien réfléchi, ce n’est peut-être pas si incongru que ça : toutes nos communes ne s’ornent-elles pas d’un monument aux morts pour la France ?

cul-de-lampe-03Un peu de toponymie ?

Loigny-la-Bataille : ceux qui connaissent bien mon blog auront repéré le -y- final issu du suffixe locatif latin -acum et ne se seront pas trompés : le village s’appelait Luigniacum en 1224, du nom d’homme latin Lucinius.

Ivry -la- BatailleEbriaco en 1023 du nom d’homme gaulois Eburius et suffixe -aco.

Arques-la-Bataille : de Archis en 1024, du latin arca, « arche d’un pont », rappelant sans doute un vestige d’ouvrage d’art romain.

Vouillé : Volliaco en 1095, du nom d’homme latin Vollius et suffixe, devinez! oui : -acum.

Vouneuil-sur-Vienne : le suffixe –euil nous oriente vers un nom issu du gaulois -ialo, « clairière, champ défriché ». Les anciens noms Vodenogilo en 909 et Vonodolium en 950 peuvent provenir d’un nom d’homme gaulois  comme Vogene ou Vodono. Rien ne dit que le domaine n’ait pas changé de propriétaire, brouillant ainsi les pistes …

Moussay-la -Bataille ( qui semble s’écrire aujourd’hui Moussais et je me demande bien pourquoi) est un ancien Muciacum, du nom d’homme gallo-romain Mollicius accompagné  toujours de ce même suffixe -acum.

imagesPour une nouvelle devinette, il vous faudra attendre jeudi … Ça devient en effet difficile de trouver de nouveaux sujets!

Publicités

21 commentaires sur “Loigny-la-Bataille ( réponse à la devinette)

  1. Les grandes batailles des siècles derniers, ont laissé de nombreuses traces toponymiques, on l’a vu dans le précédent billet.

    On l’a vu aussi tout près de chez moi, au siècle dernier, à propos de la notoirement méconnue Bataille du Matz, dite aussi localement « Bataille des chars » :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_l%27Aisne_(1918)#9-13_juin_.28bataille_du_Matz.29

    Bilan stratégique : Le droit de passage vers Paris fut refusé aux Allemands, malgré leur insistance.

    Bilan humain : Quelques milliers de braves jeunes gens y ont laissé leur peau, en très peu de temps. On en retrouve le souvenir dans de vastes cimetières bien entretenus.

    Bilan toponymique : La commune de Méry (60 420), quelques années plus tard, s’est rebaptisée en Méry-la-Bataille.
    ______________

    > L’Intrus,
    Pour ne pas vous laisser en manque d’ici la livraison de demain soir promise par Leveto, je vais faire le nécessaire pour un dépannage.
    Le colis vous parviendra vers les 20h environ.
    Vous y trouverez du sang et des larmes, de l’émotion garantie, un philanthrope et des faits de guerre honteux, du romanesque et de l’avéré, de la toponymie pour de vrai et de la toponymie pour de faux… sans préjudice d’une dose violente de fantaisie sémantique.
    Le tout en phase approximative avec Loigny-la-Bataille… mais en beaucoup plus exotique.

    J'aime

  2. 1. Soit une commune de moins de 400 habitants. Son étymologie fait débat et suscite bien des lignes sur sa notice Wikipedia.

    2. Cette commune a connu les désastres de la guerre et l’efficacité des bombardements.

    3. Un philanthrope venu d’ailleurs a jugé utile de mettre son énergie et ses moyens au service de la reconstruction de cette localité.

    4. La commune, qui ne fut pas une ingrate, en a modifié son nom. Non pas en y accolant celui de son bienfaiteur, mais un autre nom.

    Mais en voilà assez pour la partie « officielle » !… Passons à la suite:

    5. Sur le territoire de cette commune se déroule l’épisode déterminant d’un roman, dans une zone de combats particulière. Pour mieux la désigner, les militaires de l’un des deux camps en ont fait un « microtoponyme » rigolo et tragique. Je l’ai d’ailleurs en mémoire depuis la parution du bouquin, c’est dire !

    6. Ce « microtoponyme » suscite ensuite l’incompréhension, celle du lecteur et celle du personnage principal.
    Faut dire qu’il y a de quoi !

    7. Imaginez une peinture (à l’huile) réalisée sur un panneau de bois. Elle représente, façon portrait en profil perdu, un militaire de haut rang, à la tombée de la nuit. Ce panneau a ensuite servi sans doute de pancarte pour désigner l’endroit : il a suffi pour cela d’utiliser le verso et d’y écrire, en grosses lettres, le titre passablement déformé de l’œuvre.
    Quand on la retrouve 20 ans plus tard, sur cette pancarte ne figurent plus que quelques lettres : BY… et CUL. Tout le reste a été délavé…

    Tout ceci est sans doute passablement confus, L’intrus, mais tant pis : je ne peux pas faire mieux… au risque de trop vous en dire.

    Il reste que cette « fantaisie sémantique », venue d’une confusion entre l’oral et l’écrit, me semble infiniment plus fameuse que ne l’est la commune martyre : – Je l’avais complètement oubliée celle-là !

    Résumons-nous :
    En cette affaire sont donc concernés, par ordre alphabétique : l’Allemagne, l’Angleterre, le Canada, la France et la Scandinavie.

    Un indice en photo ? OK !

    J'aime

  3. 1) Bouchavesne (Somme)
    2) Bataille de la Somme, octobre 1916, soldats mutilés volontaires envoyés à la mort, des milliers de victimes
    3) Haakon Wallem, armateur norvégien
    4) Bergen (ville d’icelui susdit)
    5) Bingo Crépuscule (Un long dimanche de fiançailles, Japrisot-Rossi, puis film de Jeunet)
    6) Manech Etchevery, matricule 9692

    Que faire maintenant ?

    J'aime

  4. J’avais oublié, itou, « lieutenant-général Byng, au crépuscule », d’où *By…cul », 12e gouverneur général du Canada.
    Chère Edmé, où vont les canards quand il fait trop froid, et où mettre sa honte lorsqu’il a manqué un s à Bouchavesnes

    J'aime

  5. – Que faire maintenant ?

    -Je ne sais pas, moi… Vous êtes vraiment trop aiguisé, L’Intrus, et ça m’énerve un peu !
    Mais, j’y pense maintenant, peut-être pourriez-vous :

    – me dire le rapport qui existe entre l’indice photo et la devinette… et ça c’est facile.

    – rectifier le N°6 : « Manech » n’est pas le personnage principal.

    – raconter, en termes plus compréhensibles que les miens, l’étymologie de « Bingo Crépuscule ». Et ça, c’est pas de la tarte !… Bon courage !

    – accessoirement, et en ces affaires de condamnés pour l’exemple, évoquer Voltaire. Et même le citer : il écrivait si bien !…
    De façon prémonitoire, il fut parfaitement «raccord» avec le sujet d’aujourd’hui et avec l’un des personnages évoqués dans le roman.

    J'aime

  6. Définition de bingo, nom masculin

    [Québec] Jeu de hasard collectif, qui s’apparente au loto. Une salle de bingo. Des cartes de bingo. Jouer au bingo.
    et
    ‘Crepuscule’ is French for « twilight ». Twilight: the ‘no-man’s-land’ between day and night. War? What is war but a national lottery of life and death? The draft is even conducted by chance by pulling numbers at random….and you need five numbers to get ‘bingo’…..five prisoners condemned to no-man’s-land; some live – some die in the game of chance called war ….. « Bingo Crepuscule »…..

    J'aime

  7. Rapport : Jean-Baptiste Rossi (Sébastien Japrisot) traducteur de L’Arrache-Cœur de Salinger et auteur du Dimanche longuet.
    Personnage : Mathilde, si vous voulez (Là t’as tout).
    Bingo :il me semblait suffisant de signaler que sur le panneau peint indiquant l’endroit, une petite écriture signalait qu’il s’agissait de Mr Byng, au crépuscule. Traduit en samarien, c’est du bingo. Le Brosseur est encore plus explicite.
    Voltaire… n’afoute ! (cf. Bretecher, vous vous souvenez ?) Mais, pour vous, et afin de bénéficier d’autres devinettes, « En causant ainsi ils abordèrent à Portsmouth ; une multitude de peuple couvrait le rivage et regardait attentivement un assez gros homme qui était à genoux, les yeux bandés, sur le tillac d’un des vaisseaux de la flotte ; quatre soldats, postés vis-à-vis de cet homme, lui tirèrent chacun trois balles dans le crâne le plus paisiblement du monde, et toute l’assemblée s’en retourna extrêmement satisfaite. “Qu’est-ce donc tout ceci ? dit Candide, et quel démon exerce partout son empire ?” Il demanda qui était ce gros homme qu’on venait de tuer en cérémonie. “C’était un amiral lui répondit-on. – Et pourquoi tuer cet amiral ? – C’est, lui dit-on, parce qu’il n’a pas fait tuer assez de monde ; il a livré un combat à un amiral français, et on a trouvé qu’il n’était pas assez près de lui. – Mais, dit Candide, l’amiral français était aussi loin de l’amiral anglais que celui-ci l’était de l’autre ! – Cela est incontestable, lui répliqua-t-on ; mais dans ce pays il est bon de tuer de temps en temps un amiral pour encourager les autres.” Il s’agissait de John Byng, fusillé pour l’exemple.
    Quoi encore TRS à qui va ma gratitude ?

    J'aime

  8. TRS
    merci pour ce Méry-la-Bataille qui m’avait échappé. Le récit de la bataille de Matz fait froid dans le dos…

    Quant à vos devinettes, ne m’en veuillez pas de ne pas trop m’y attarder : entre mon boulot, ma « vie privée » et la concoction de mes propres billets et devinettes, il ne me reste guère de temps!
    J’en profite pour saluer les performances d’Un intrus et de Le Brosseur qui viennent à bout de tout !
    Ah! Qu’il il est difficile de proposer des énigmes qui tiennent plus de vingt-quatre heures !

    J'aime

  9. « J’en profite pour saluer les performances d’Un intrus et de Le Brosseur qui viennent à bout de tout ! »
    Pas cette fois … je n’ai fait que m’instruire.
    Par contre j’ai croisé Loigny-la- Bataille (Eure-et-Loir) dès les premières minutes de recherche; le zouave aussi. Mais les chiffres que je trouvais ne me convainquaient pas …

    J'aime

  10. Vous avez raison, Leveto, L’Intrus et Le Brosseur, malgré leurs pseudos étranges, sont des cadors en leur genre.

    La bataille du Matz fait froid dans le dos ?

    C’est rien de le dire : 25.000 morts en 4 jours environ ! Ce qui est une performance remarquable au niveau des statistiques. Verdun fait bien pâle figure à côté : tout juste 2.500 cadavres homologués aux 24h00 !

    Vous noterez aussi que dans la vidéo façon BD dont j’ai mis le lien, on évoque le massif de Thiescourt comme étant un enjeu stratégique.
    Et comme l’estimée commune de Machincourt compte un hameau situé sur le plateau de ce massif, on peut dire qu’une dizaine de mes anciens administrés disposent d’une certaine hauteur de vue : cet endroit, à ma connaissance, est le plus élevé du département où vivent des gens, des gens comme tout le monde… qui ne tirent aucune fierté particulière de leur position.

    Autre chose : Durant toute ma vie municipale (1977/2014), j’ai dû faire appel aux services de déminage, tous les deux ou trois mois environ, au gré des labours, des chantiers divers et des découvertes fortuites en forêt. A partir des années 2000, ça s’est un peu ralenti pourtant.

    Autre chose encore : quand je clique sur votre site et sur ce billet précisément, j’ai droit à la main de ma sœur dans la culotte d’un zouave. D’abord et sachez-le, j’ai pas d’sœur, moi… et ensuite, je trouve cela particulièrement agaçant.
    Alors je coupe le son en me demandant si le retraité et le garçon du Canada rencontrent le même problème.

    J'aime

  11. > L’Intrus et Le Brosseur,

    Vous êtes épatants et, si les Olympiades de la devinette comportaient des matches en double… Brrrrrrr !… je ne donnerais pas cher alors de la peau de vos adversaires !

    Après les compliments, quelques remarques ajoutées :

    1. Byng was known to friends as « Bungo », me dit Wikipedia.
    Aurait-il souri, ce grand homme, à l’idée de voir son sobriquet passer de Bungo à Bingo ?

    2. Ce Byng est vraiment un personnage étonnant : il a fini en « Vicomte de Vimy »!… Et je me demande bien quelle autorité de l’époque a pu ainsi l’anoblir de cette façon.
    -En avez-vous une idée, vous L’Intrus qui trouve tout ?… Si oui, je suis prêt à vous faire Grand Satrape de où vous voudrez… sauf de Machincourt.

    3. Pour le Brosseur du Canada, afin qu’il n’oublie jamais comme ma région eut à voir avec l’émancipation de son paysage :

    Cette victoire, là où les armées britanniques et françaises avaient échoué pendant plus de deux ans, donne aux troupes canadiennes le statut de troupes d’élite, permet au Canada d’avoir une position indépendante lors de la signature du traité de Versailles, et marque l’émergence de la nation canadienne.

    J'aime

  12. « Alors je coupe le son en me demandant si le retraité et le garçon du Canada rencontrent le même problème. »
    Même problème ici.
    _______________
    Sans le savoir :
    En qualité de sujets britanniques nos troupes ont longtemps été confondues sur le champ de bataille. Trouvez-en vous des Britanniques qui comprennent le français !

    J'aime

  13. >TRS
    1) À l’époque (1917). Georges V régnait, comme vous le savez. Nous nous accorderons donc à trouver Sa Majesté « Grandpa England» un rien gonflée.
    2) Je n’ai pas non plus de sœur, je coupe aussi.

    J'aime

  14. « Ce Byng est vraiment un personnage étonnant : il a fini en « Vicomte de Vimy »!… Et je me demande bien quelle autorité de l’époque a pu ainsi l’anoblir de cette façon.»
    ( TRS, un peu plus haut)

    Le monarque de l’époque, en l’occurrence George V, avait le pouvoir de nommer à la chambre des Lords des personnes d’extraction commune en leur donnant un titre nobiliaire créé de toutes pièces pour elles, pour services rendus ( en général des faits d’armes ou des espèces sonnantes et trébuchantes ). La Grande Guerre finie, le roi, écoutant ses conseillers qui connaissaient la popularité de Byng, offrit un vice-comtat à Byng . Il n’était bien sûr pas question de lui donner des terres ( ses pairs auraient été fort mécontents, pour « litoter »anglais ) et Byng opta pour le titre,fictif, « de Vimy ».

    C’est ce que je déduis des différents sites consultés après avoir lu ça :

    « Byng prit le titre « Byng de Vimy » lorsqu’il fut élevé à la pairie après la guerre. »

    Après, on google « pairie d’Angleterre » et « Chambre des Lords » et on imagine l’histoire.

    J'aime

  15. Bingo est anagramme(-1) ~ de « big one »
    en passant par l’URL suggéré.
    Oui j’admets, j’étire, mais quand même le Byng en question il est devenu BIG !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s