Albemarle et Margival ( les répauxdev).

Félicitations à TRS qui a devancé tout le monde en me donnant le premier la bonne réponse aux deux dernières devinettes. LGF l’a rejoint un peu plus tard et TRA complète le trio, mais uniquement avec la réponse à la première devinette.

En route pour les solutions !

Première devinette

un des toponymes cités dans le billet, adapté dans une autre langue, a été le premier nom donné à une région devenue État sous un autre nom mais est encore aujourd’hui celui d’une ville dans ce même État. Quel est ce nom ?

Il fallait trouver Albemarle qui est l’adaptation par les Anglais du nom d’Aumale ( Seine-Maritime ) dont nous avons vu dans le billet consacré à la terre qu’il était Albamerula en 1086 puis Albamarla à la fin du XIè siècle, soit « marne blanche ».

La pairie-duché d’Albemarle a été créée en 1660 et offerte à George Monck en 1660 par Charles II d’Angleterre pour son aide apportée à la restauration de la monarchie après l’épisode Cromwell. En 1663, George Monck, premier duc d’Albemarle, fut un des huit lords propriétaires auxquels furent offertes des terres en Amérique du Nord. Ces terres furent d’abord nommées « colonie d’Albemarle » avant d’être scindées en deux et d’être rebaptisées Caroline du Nord et du Sud en hommage à Charles Ier d’Angleterre qui était à l’origine de la première concession en 1629. Il reste encore aujourd’hui la ville d’Albemarle en Caroline du Nord.

Les indices :

■ le tatouage ( « un épisode de la prise de la smala d’Abd-el-Kader par les troupes du duc d’Aumale en 1843 » ) apparait en paroles mais pas en image dans ce sketch à la huitième minute :

O cheiro de Carolina de Luis Gonzaga : il fallait s’arrêter au titre sans aller au Brésil …

Deuxième devinette

Un village français porte un nom composé d’un mot du parler local désignant un sol calcaire gris bleuâtre associé à un mot relatif à la topographie. Quel est-il ?

Il fallait trouver Margival ( Aisne ) dont le nom le plus ancien connu est Margivallis en 1158. Ce nom semble être issu de l’oïl margin, « calcaire gris bleuâtre, très dur et gélif», d’origine gauloise, et de l’oïl val (TGF * ).

Une autre hypothèse faisait appel à un nom d’homme gaulois *Margius suivi du latin vallis (DENLF *) qui n’est nulle part ailleurs attesté.

Les hypothèses formulées sur le site de la mairie de Margival ne s’appuient sur rien de solide et n’expliquent pas l’apparition du son [ʒ] : il s’agit d’étymologies pseudo-savantes.

Les indices :

■ le train d’Hitler : Margival a accueilli un des quartiers généraux du Fürher dans lequel avait été construit un tunnel destiné à éventuellement abriter le Führersonderzug, le train spécial du Führer.

■ le bunker et le loup : la Wolfsschlucht II ( le « Ravin du Loup » ou bien la « Gorge du Loup » ou encore le « Précipice du Loup ») est un ensemble de bunkers allemands de la Seconde Guerre mondiale situé à Margival.

*Les abréviations en gras suivies d’un astérisque renvoient à la bibliographie du blog accessible par le lien en haut de la colonne de droite.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s