Les indices du mardi 23/11/2021

TRA m’a déjà donné la bonne réponse à ma dernière devinette. Félicitations !

Rappel de l’énoncé :

Il vous faudra trouver le nom d’un lieu-dit de France métropolitaine lié au latin *jacium étudié dans le billet.

Le nom de la commune sur le territoire de laquelle se trouve ce lieu-dit est un hagiotoponyme déterminé par le nom de la rivière qui l’arrose.

Et voici quelques indices :

■ un tombeau :

indice-a-21-11-2021

 

■ un panneau :

indice c 21 11 2021

■ et comme tout finit en chanson…

 

Quelques précisions et nouveaux indices :

♦ le premier indice concerne un autre lieu-dit de la commune, tout proche de celui à trouver … mais j’aurais pu le remplacer par celui-ci :

♦ le deuxième indice concerne le lieu-dit à trouver … mais j’aurais pu le remplacer par celui-ci :

 

♦ le troisième indice concerne le nom de la commune.

Réponse attendue chez leveto@sfr.fr

 

6 commentaires sur “Les indices du mardi 23/11/2021

  1. FASTOCHE !

    Tout le monde a reconnu le tombeau de l’ex de Joséphine et le palais où opéra Simone Garnier – qui s’essayait à en descendre le grand escalier, afin de pouvoir remplacer Line Renaud, l’arrière-grand-mère du chanteur homonyme ( on aime ses chants ! ), qui épiçait à Las Vegas les spectacles du Dunes – dans le cas où Guy Lux l’aurait virée de l’équipe d’Intervilles (un coup en vachette !).

    Les paris sont donc clos : le lieu recherché est dans Paname !

    Changeons d’époque et de lieu …
    Le samedi soir, après le turbin, tout comme l’ouvrier parisien, les bergers hauts-provençaux (moins hauts quand même que leurs confrères landais, qui, eux, ont des échasses) se réunissaient dans un.e jas.se., où était entreposée la laine.
    La laine, on le sait, est une sorte de coton animal : aussi appelait-on le lieu Cotton Club …
    Alors il jouaient de la musique : la fameuse musique de jasse !
    Et, pour se changer un peu de leurs brebis, ils se faisaient un bœuf …

    Arriva l’exode rural !
    Tous ceux qui ne purent s’engager comme militaires au camp du Larzac montèrent à Paris …
    Nostalgiques de leurs pâturages, ils se regroupèrent dans le seul lieu qui les leur évoquait : Saint-Germain-des-Prés.
    Là, ils continuèrent leurs réunions musicale, avec toutefois un tabou : le chalumeau leur rappelant trop leur pays, il le remplacèrent (sauf ceux qui s’étaient fait embaucher comme soudeurs chez Renault – nous y revoilà ! – à l’Île Seguin, pensant y trouver des chèvres, à défaut de leurs brebis habituelles) par des trompinettes.

    Après avoir abandonné l’instrument du pays des bories, ils adoptaient celui du pays de Boris !

    C’esr ainsi que le territoire germano-pratin devint (par déformation de « Pays des Jasses) le PAYS DU JAZZ :

    « Le Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés Paris est un festival de jazz qui se déroule de fin mai à début juin dans plusieurs lieux de la ville de Paris, et pour des raisons historiques plus particulièrement dans le quartier Saint-Germain-des-Prés »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jazz_%C3%A0_Saint-Germain-des-Pr%C3%A9s_Paris

    [ Ceci a été écrit écrit non seulement afin d’éviter de pénibles recherches aux intéressés, l’énigme étant opaque et pleine de zones d’ombre, mais aussi pour rétablir la vérité sur l’origine de cette musique de sauvages , dont on a coutume de nous seriner ici qu’elle vient d’ Afrique, via les bouges de Harlem et de la Nouvelle-Orléans, alors qu’elle est originaire de contrées encore plus reculées ! ]

    J’aime

  2. Ne serait-ce pas plutôt le lieu-dit La Laueière qui aurait donné son nom au riou ?

    https://www.google.fr/maps/place/Riou+de+la+Lauzi%C3%A8re/@44.505572,6.7277587,15z/data=!4m5!3m4!1s0x12cc955f83ad5985:0xf6229deda474014!8m2!3d44.5022499!4d6.730574?authuser=0

    Les toîts des maisons du coin étant recouverts de lauzeq, on s’attend, en effet, à touver une lauzière :

    « Pour atteindre le hameau de Maljasset, qui fait partie des habitats les plus hauts d’Europe, il faut emprunter une minuscule route étroite où l’on se croise difficilement à deux voitures (rouler avec prudence), qui monte dans la vallée de Maurin, en traversant plusieurs hameaux plus pittoresques les uns que les autres, comme St Antoine et La Barge : murs en pierres de taille, toitures en lauze parme très épaisse, vieilles portes de bois plus ou moins de guingois et façades agrémentées de cadrans solaires… »

    https://www.provenceweb.fr/f/alaupro/maljasset/maljasset.htm

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s